Ces 10 aliments ont le pouvoir de vous rendre heureux

Mon argent

Toute L'info sur

Alimentation, faites-vous du bien

HAPPY - Alors que l'hiver semble jouer les prolongations, on mise sur le régime "feel good". Le principe est simple, il faut privilégier des aliments riches en nutriments et/ou vitamines connus pour agir sur l'humeur. Consommés régulièrement, ils ont des effets réels et durables.

Et si le bonheur dépendait de notre alimentation ? "C'est certain", répond le docteur Olivier Courtin-Clarins. Après avoir passé la première partie de sa vie professionnelle dans les blocs opératoires en tant que chirurgien orthopédiste, l'actuel directeur général du groupe Clarins, a décidé de mettre à profit son expérience dans les domaines de la santé, de la beauté et de la nutrition, avec un premier constat imparable : "il existe bien un lien entre certains aliments et le bien-être qu'ils peuvent apporter". Banane, chocolat, patate douce, mâche... Il en a dressé la liste dans un livre Belle dans mon assiette, paru aux Editions du Cherche Midi. Gros plan sur ces aliments qui prennent soin de notre moral.

1 - La patate douce

Particulièrement riche en vitamines A et B6, mais surtout en diverses substances anti-radicalaires, elle est capable de diminuer l'impact du "mauvais" cholestérol (LDL) et de protéger le foie. Son goût savoureux satisfait en plus nos envies de sucre sans maltraiter notre pancréas. 

BON À SAVOIR : Plus la couleur de la chair est foncée, plus elle contient d'anthocyanines, des flavonoïdes antioxydants puissants.

EN CUISINE : La patate douce se prête aux mêmes usages culinaires que la pomme de terre. Sa chair, toutefois nettement plus sucrée, permet également d'en faire des entremets, des marmelades, des puddings, des biscuits, des gâteaux, des glaces, des crêpes et d'autres desserts. Comme légume d’accompagnement, faites-les cuire à l'eau. Ou, faites-en des tranches épaisses que vous ferez dorer à la poêle. Faites cuire jusqu'à ce que l'intérieur soit tendre, puis assaisonnez d'une herbe fraîche.

Voir aussi

2 - La mâche

C'est l'un des rares végétaux (avec le pourpier) vraiment riches en oméga 3. Elle contient également des vitamines (C et B9), du  fer et du bêtacarotène. En plus d’être une source de vitamine A pour l’organisme, le bêtacarotène aurait un pouvoir antioxydant et pourrait améliorer certaines fonctions du système immunitaire.

BON À SAVOIR : Consommez-la rapidement après l'avoir achetée afin de préserver toutes ses qualités.

EN CUISINE : En salade, assaisonnez-la juste au moment de la servir et employez une huile douce (noix, noisette ou pépin de raisin). Ne mettez que très peu de vinaigre ou de citron. Attention aussi aux herbes et épices trop fortes qui risquent de tuer sa délicate saveur. Si vous la faites cuire, pour éviter qu’elle ne perde sa belle couleur, blanchissez-la d’abord quelques secondes dans de l’eau bouillante salée, puis rafraîchissez-la immédiatement dans de l’eau glacée.

Lire aussi

3 - Le bouillon

Qui aurait pu prédire que notre prochaine obsession culinaire serait le bouillon ? Résultat, dans le monde entier, un nouveau type de restaurant est né : le bar à bouillon. Et, chez les libraires, plusieurs livres sont consacrés à des recettes bouillonnantes. En cause ? D'une part, le régime paléolithique, qui fait des émules. Directement inspiré de ce que mangeaient nos ancêtres, il favorise les apports protéinés. D'autre part, le besoin de renouer avec une alimentation traditionnelle, comme le bouillon du pot-au-feu, par exemple. Parmi ses qualités, il facilite la digestion et cumule calcium, minéraux, phosphore, silicium, potassium... Une vraie potion magique. 

BON À SAVOIR : Misez sur des produits naturels riches en saveurs (herbes aromatiques, miso, algues, agrumes, curcuma, citronnelle, légumes...) et évitez le sel et les matières grasses.

EN CUISINE : Un bouillon se sert généralement en entrée, en lieu et place d'une soupe, seul ou enrichi de légumes, coquillages, poissons, boulettes de viande, pâtes, saucisse…

Lire aussi

4 - Les noix

Manger des noix, c'est prendre soin de nos fonctions cérébrales. Rien que ça ! Eh oui, car elles stimulent la production de mélatonine, l’hormone qui régule le sommeil et les rythmes biologiques. Grâce à leur apport en magnésium et en oméga 3, elles ont également un effet positif sur notre moral. En plus, elles préviennent les maladies coronariennes en améliorant l'élasticité des vaisseaux sanguins.

BON À SAVOIR : Achetez de préférence les noix dans leur coque, car trop souvent, celles qui sont vendues écalées ont commencé à rancir, ce sont les gras insaturés des noix qui se transforment rapidement au contact de l’air.

EN CUISINE : Pour donner aux noix leur pleine saveur, on peut les faire rôtir avant de les servir ou de les utiliser dans une recette. Il s’agit simplement de mettre les cerneaux de noix sur une plaque, dans un four réglé à 185ºC. Cuisez-les une dizaine de minutes jusqu'à ce qu'elles soient légèrement brunies.

Voir aussi

5 - Le gingembre

N'en déplaise à madame du Barry qui le servait à ses amants, cette racine venue d'Asie n'est peut-être pas si glamour que ça. Réputé depuis des millénaires pour ses vertus aphrodisiaques, ce rhizome à la forme souvent étrange est surtout reconnu pour faciliter la digestion et soulager différents maux tels que les rhumatismes, les nausées, le rhume et les maux de tête. Il est aussi un excellent tonifiant et fortifiant de l’organisme. Riche en manganèse et en cuivre, il participe également à la prévention des dommages causés par les radicaux libres.

BON À SAVOIR : On recommande généralement de consommer 10 g de gingembre frais par jour, soit l'équivalent de 2 g de gingembre séché.

EN CUISINE : Consommez-le avec de l’ail ou de l’oignon (ou mieux encore, les deux), cela permet de multiplier leurs effets antioxydants individuels.

Voir aussi

6 - La banane

Y aurait-il un lien de cause à effets entre l'expression "avoir la banane" - en résumé, être content - et le fruit du même nom ? Sans aucun doute au vu de ses vertus médicinales : faible en calories (environ 90 cal pour 100 g), riche en fibres, elle contient des sucres stimulant la production de sérotonine - l'hormone de la bonne humeur - ainsi que de la dopamine pour l'énergie et de la vitamine C, ce qui explique ses capacités antioxydantes élevées. Elle contribue aussi à une bonne santé gastro-intestinale.

BON À SAVOIR : La valeur nutritionnelle des bananes varie au fur et à mesure qu'elles mûrissent. Plus les bananes sont mûres, plus elles sont sucrées et plus elles sont riches en antioxydants. Du coup, si vous voulez hâter le mûrissement des bananes vertes, mettez-les dans un sac en papier.

EN CUISINE : On peut l'utiliser crue, telle quelle, ajoutée aux salades de fruits, aux céréales, dans les crêpes, ou en brochettes, avec d’autres fruits. Et si vos bananes sont bien mûres, ajoutez-les aux préparations de pains, muffins, gâteaux, ou tartes.

7 - La cannelle

La cannelle est l’une des plus anciennes épices connues. Riche en antioxydants, elle protège nos cellules, y compris celles de la peau. Elle contient, en outre, du manganèse, du fer et du calcium. Dans la médecine chinoise, elle est utilisée depuis longtemps pour soigner le rhume, la nausée et les douleurs menstruelles. Dans l’ensemble, la cannelle booste l’énergie et la vitalité, stimule la circulation sanguine et renforce le métabolisme. Elle nous aide aussi à garder la ligne car elle apaise l’envie de sucré.

BON À SAVOIR : Privilégiez les bâtons de cannelle entiers. Ils conservent les huiles aromatiques jusqu’à un an, alors que dans la cannelle en poudre elles s’évaporent en quelques mois. Conservez les bâtons et la poudre dans un récipient étanche, à l’abri de la chaleur et de l’humidité. 

EN CUISINE : La cannelle se marie très bien avec la pomme, elle sera donc excellente dans les compotes. N'hésitez pas non plus à la mélanger avec du miel. Ainsi, pour renforcer le système immunitaire, stimuler la digestion ou lutter contre la fatigue, buvez une à deux fois par jour un verre d’eau tiède mélangée à 1 c. à café de miel et 1 c. à café de cannelle ! 

Lire aussi

8 - Le foie de morue

Des générations d'enfants ont longtemps été dégoûtées par l'huile de foie de morue, symbole même de l'aliment immangeable donné de force à ceux qui avaient des retards de croissance. Pour autant, il faut redécouvrir ce super-aliment qui s'achète au même rayon que les sardines en boîte et possède à peu près les mêmes atouts... en mieux. Il est très riche en vitamines D et A ainsi qu'en oméga 3. Son goût est délicieux, un peu fumé, et n'a rien à voir avec l'huile de foie de morue. Au contraire, selon le Dr Courtin-Clarins, on dit même que c'est le foie gras de ceux qui ne mangent pas de viande.

BON À SAVOIR : Ne jetez surtout pas l’huile de la conserve, qui est bourrée d’oméga 3, utilisez-là plutôt en assaisonnement.

EN CUISINE : La façon la plus simple de le cuisiner reste en entrée, avec des crudités. Idéal avec des feuilles d'endive, des tranches de chou-rave ou du navet cru.

9 - Le curcuma

Les propriétés de cet épice jaune orangé sont nombreuses et réputées : il permet de combattre les petites baisses de moral, mais aussi les troubles digestifs (en agissant notamment sur le foie) et les inflammations. Et en plus de ses vertus antioxydantes et anti-inflammatoires, il offre à la peau éclat et tonicité. 

BON À SAVOIR : Une consommation de 1,5 g à 3 g (1/2 à 1 c. à café) de curcuma par jour permettrait de bénéficier de ses effets thérapeutiques.

EN CUISINE : Saupoudrez-en dans vos salades ou dans vos vinaigrettes et pensez à l'associer au poivre. On sait aujourd'hui que la pipérine, l'ingrédient piquant du poivre, améliore l'absorption des curcuminoïdes - le principe actif du curcuma.

Voir aussi

10 - Le chocolat

Ne vous sentez plus coupable, si vous avez encore une fois craqué pour un carré - voire plusieurs - de chocolat. Non seulement la fève de cacao, dont il est issu, contient une grande quantité d'antioxydants (plus que le thé vert et le vin rouge), mais elle veille aussi sur notre bonne humeur grâce au magnésium et à la théobromine. Elle contient également de la vitamine E, un antioxydant qui ralentit le vieillissement cutané. En revanche, son apport énergétique reste important (500 kcal pour 100 g) et ses vertus seront variables en fonction de sa qualité.

BON À SAVOIR : Consommer jusqu’à 100 g de chocolat noir par jour permettrait de prévenir les troubles cardiaques. 

EN CUISINE : Après la classique version dessert, le chocolat fait une entrée remarquée dans les plats de résistance, souvent associé aux viandes et poissons par touches légères, ou fondu dans une sauce d’accompagnement. 

Lire aussi

Pour donner vie à ses recettes tout en utilisant certains actifs des produits Clarins (quinoa, avocat, orange, rose…), le docteur

Olivier Courtin-Clarins s'est associé avec le chef Christophe Michalak, sous la forme d’un Healthy Truck qui va sillonner jusqu'au 20 avril le 17ème arrondissement de Paris et Neuilly-sur-Seine. 

Trois menus sont proposés au déjeuner : le bowl signature Clarins (quinoa, brocolis, haricot vert, petits pois, crème légère au curcuma, cajou, vinaigrette au miel d’arbousier) ; le bowl (riz complet, grenade, avocat, radis, piment doux, mangue, vinaigrette à la passion) et la quiche carotte-cumin-feta avec sa salade de roquette et graines de courge.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter