Contre le Black Friday, voici le "Green Friday"

Mon argent

Toute L'info sur

Black Friday, le rendez-vous promo made in USA

ANTI – Vous êtes fatigués des publicités, des mails et des affichages Black Friday ? Ce vendredi devrait être un enfer pour vous. Face à la surconsommation annoncée ce jour-là, la fédération Envie a décidé de lancer le mouvement "Green Friday" pour encourager au recyclage des appareils et sensibiliser les consommateurs.

Si vous ne savez pas que ce vendredi, c’est le Black Friday, c’est sans doute que vous avez vécu en ermite ces derniers jours. Le phénomène venu des États-Unis s’est emparé de la France depuis plusieurs années. On estime que 15 millions de Français ont cédé à la frénésie d’achats compulsifs ce jour-là en 2016 pour plus de 735 millions d’euros dépensés.

Alors pour aller à contre-courant, la fédération Envie, spécialiste de la remise en état de produits électriques et électroniques, a décidé de lancer son mouvement "Green Friday" jusqu'au samedi 25 novembre. Pour sensibiliser les consommateurs à la surconsommation, notamment en produits high-tech dont l’impact environnemental important, Envie va faire du préventif pour inciter les consommateurs à recycler, récupérer et réutiliser.

Dans les 45 magasins de son réseau, les clients pourront profiter d’ateliers, obtenir des conseils pour réparer les objets, des réparations gratuites. Et même des offres et surprises pour tous les clients qui achèteront un équipement rénové à cette

occasion, annonce Envie. Car un appareil électroménager rénové peut voir sa durée de vie s’allonger drastiquement et coûter à terme moins cher qu’un produit neuf. Et c’est un produit en moins à recycler ou parfois abandonné en pleine nature. "Une machine rénovée peut repartir pour 10  ans, il faut sortir de la logique du tout jetable," souligne Anémone Berès, Présidente de la Fédération.

En 2016, le réseau Envie a ainsi remis sur le marché plus de 94 000 appareils électroménagers ou multimédias, évitant 4 000 tonnes de déchets d’équipements électriques et électroniques. Les produits vendus près de 50% moins chers que du neuf sont garantis un an et disposent d'un service de réparation local.

Lire aussi

La Camif dit non au Black Friday

La Camif s’est associé à Envie pour aller à l’encontre de l’incitation à la consommation. "En quelques années, cette journée est devenue l'équivalent du premier jour des soldes en termes de chiffre d'affaires pour les commerçants", explique Emery Jacquillat, président de Camif.fr. Et pour marquer son implication, L’enseigne ferme boutique ce vendredi. Il sera impossible d’effectuer le moindre achat sur le site internet de toute la journée. "Nous ne vendons rien, vous n’achetez rien", clame le site avec le mot-clé #OnDonneTout et une explication :"Le Black Friday, journée de consommation intensive importée des Etats-Unis, ne correspond pas aux valeurs de la Camif. Nous vous invitons (…) tout simplement à ne pas acheter mais à donner." Depuis plusieurs années, la Camif se veut le spécialiste des meubles responsables. Au point de sacrifier son chiffre d’affaires un jour de grande consommation.

Face aux multiples mails publicitaires, aux affichages et autres spots radio vantant les promotions du Black Friday, un ras-le-bol s’empare d’une partie de la population, aboutissant à la formation d’une opposition "anti-Black Friday". Si la Camif incite ses clients à se rallier au mouvement, d’autres comme l’association Zéro Waste France ont lancé sur Facebook des pétitions "Le Black Friday, ce sera sans moi". Sur Twitter, #SansMoi a fleuri également. A la différence de Camif.fr, Maison du Monde reste accessible sur Internet. Mais vous n’y trouverez aucune promotion. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter