Café : les alternatives "écolos" à la capsule Nespresso

Café : les alternatives "écolos" à la capsule Nespresso

Mon argent
DirectLCI
EXPRESSO – La machine à café la plus populaire est souvent décriée pour les dégâts faits à l'environnement par ses capsules. Depuis quelques années, pourtant, les solutions alternatives se multiplient.

Depuis son apparition au début des années 2000, son succès ne s'est jamais démenti. La machine à café Nespresso, tout comme ses concurrentes, a trouvé sa place dans les foyers du monde entier. En France, ce sont pas moins de 40% des foyers qui sont aujourd'hui équipés d'une telle machine. Résultat, la consommation de dosettes a explosé : selon des chiffres de l'Autorité de la concurrence, il s'est écoulé en 2012 plus d'1,8 milliard de capsules de café de la seule marque Nespresso en France.

À LIRE AUSSI >> TEST - à chacun sa machine à café

Un succès sans égal, mais qui a un coût pour l'environnement. Car la plupart de ces capsules sont très difficiles à recycler : destinées à un usage unique, elles ne sont pas collectées par les centres de tri. Comme l'explique l'organisme Eco-emballages, ceux-ci ne sont pas équipés pour capter les petites boîtes en aluminium qui, inévitablement, finissent à la décharge. Alors, pour réduire la quantité de déchets générés par le "petit noir", les alternatives se multiplient depuis quelques années, à l'image de l'industriel français Vegeplast, qui vient de mettre au point une capsule biodégradable et réutilisable.

La collecte des capsules usagées. C’est la solution privilégiée par Nespresso pour réduire son empreinte écologique. La marque a mis en place, dans son réseau de boutiques, des espaces conçus pour récupérer les capsules usagées. Les clients sont ainsi invités à les conserver dans un sac spécifique, fourni par l'entreprise, avant de les rapporter dans leur magasin. Nespresso se charge ensuite de valoriser les déchets.

 Les capsules biodégradables. Et si, au lieu d'une dosette en aluminium, on en utilisait une biodégradable ? Ce pari, c'est celui relevé par une entreprise suisse, Ethical Coffee Company . Sa capsule, mise au point par une entreprise française, Vegeplast , est fabriquée à partir d'amidon de maïs et est compatible avec les machines Nespresso. La matière végétale qui constitue l'emballage présente l'avantage de se dégrader en l'espace de quelques mois dans un compost industriel. Vendues à un prix inférieur à celui de la filiale de Nestlé, les capsules d'Ethical Coffee Company sont disponibles en grande surface.

 Les capsules réutilisables. Plutôt que de jeter la dosette après chaque tasse, plusieurs entreprises ont eu l'idée d'en créer une qui soit réutilisable. Le principe ? À chaque café, le consommateur remplit lui-même sa capsule. Une fois utilisée, celle-ci peut être vidée, nettoyée sous le robinet avant de servir une nouvelle fois. A la clé, pour le client, de substantielles économies : un kilo de café chez Nespresso coûte un peu plus de 80 euros, soit deux à quatre fois pus cher que dans le commerce. Certains vont même plus loin dans cette logique : Vegeplast, déjà inventeur de la capsule biodégradable, a ainsi créé une capsule écologique à remplir soi-même. 

A LIRE AUSSI
>> 3 conseils pour un (vrai) bon café
>>
Idée reçue : "Le café, c'est mauvais pour le coeur"
>>
Chez Starbucks, vous pouvez maintenant payer votre café avec un smartphone

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter