Canada Goose à - 80% de réduction sur Facebook : attention aux contrefaçons

Mon argent

CREDULITE - Des parkas Canada Goose vendues à un cinquième de leur prix : c'est le soi-disant bon plan qui tourne sur Facebook depuis deux semaines. Attention, c'est trop beau pour être vrai. Décryptage.

Des parkas Canada Goose à 249 euros au lieu de 804,33 euros, c'est tentant mais c'est douteux. Ces supposés bons plans publicitaires pour acheter ces articles très haut de gamme avec 80% de réduction circulent actuellement sur Facebook. Hélas, en cliquant sur les liens, vous tomberez sur des sites frauduleux. Si l'idée vous venait de passer commande, vous risquez, au mieux, de recevoir une contrefaçon et, au pire, de vous faire usurper votre numéro de carte bancaire et votre identité.

Quels sont les signes à repérer ? Mentions légales et fautes de français

Le site Canadagoose-promos.fr qui propose des tarifs incroyablement bas est, en fait, une copie du site officiel (Canadagoose.com) plutôt convaincante au premier abord. Le nom de la marque en haut à gauche est écrit avec la même police de caractère et suivie du même R entouré. Les rubriques "hommes", "femmes", "notre histoire" sont semblables. Quant à la photo, elle est d'autant plus crédible qu'elle provient de la véritable page Facebook de la marque.

Certains détails peuvent pourtant mettre la puce à l'oreille, à commencer par le texte de la "Foire aux questions" qui semble tout droit sorti d'un logiciel de traduction anglais-français. Exemple : "Vérifiez les informations ordre avant submitting.You besoin de remplir vos informations de carte de crédit et assurez-vous que l'information est authentique et de contrepartie" (sic). Sans oublier que les mentions légales, pourtant obligatoires, ne figurent nulle part. La rubrique "A propos de nous" renvoie seulement à un texte qui vante les mérites de la fourrure de coyotte utilisée notamment pour entourer les capuches. 

Qui est derrière ? Un mystérieux habitant du Sud de la France

Des clients sont-ils allés jusqu'au paiement ? Ont-ils été débités ? Ont-ils reçu leurs articles ? Les recherches sur les forums de consommateurs ne donnent pas (encore) de résultat. Et pour cause, le nom de domaine a été enregistré voilà seulement deux semaines, le 25 octobre 2016. Son titulaire, qui serait domicilié dans un petit village des Alpes-Maritimes, a créé trente-et-un sites en moins de deux ans, dont Canadagooseblackfriday.us, Canadagooseclearance.ca, Canadagooseclearance.us, qui ne sont déjà plus en ligne.

Quant à la ligne téléphonique laissée par celui-ci à l'enregistrement du site, elle ne mène nulle part : "Le numéro que vous avez demandé n'est pas attribué ou n'est pas accessible. Votre appel ne peut aboutir", entend-on au bout du fil. Pour l'heure, il n'a pas non plus répondu à nos sollicitations par e-mail.

Comment vérifier ? Un moteur de recherche sur le site officiel

Contacté par LCI.fr, le service consommateur de Canada Goose confirme ne pas être associé au site en question. Afin de balayer les doutes sur un site trouvé sur le web, il suffit de copier son url et de la coller dans la barre de recherche présente dans la rubrique contrefaçon de leur portail français. 

"Cette méthode vous permet de savoir si ce site appartient à un de nos revendeurs officiels ou est tout simplement de la contrefaçon", assure la marque. Si vous avez acheté une copie et non un vrai -la mauvaise qualité de la broderie sur l'écusson est un signe qui trompe rarement- vous pouvez le signaler par mail au centre antifraude du Canada à fake@antifraudcentre.ca. En France, adressez-vous à la direction départementale de la protection des populations (DDPP) dont la liste des coordonnées est accessible ici.

Comment signaler ? Sur Facebook et auprès des autorités

La marque Canada Goose n'est pas la première à faire l'objet de ces faux bons plans diffusés sur Facebook. Ralph Lauren, Ray-Ban, ou Apple avec ses iPhone, pour ne citer qu'eux, en ont déjà été victimes. Un porte-parole du réseau social de Mark Zuckerberg nous assure, sans pouvoir chiffrer ce type d'incidents, que "la sécurité est une priorité pour Facebook : l'équipe de modération supprime les posts qui ne respectent pas les standards de la communauté après leur signalement par les abonnés". Concrètement, cliquez sur le lien de la page éditrice du post, cliquez sur "Plus", puis "Signaler la Page".

Lire aussi

    En vidéo

    Achat en ligne : sites à l'étranger, nids à arnaques ?

    Lire aussi

      Sur le même sujet

      Et aussi

      Lire et commenter