Chasse aux poils : attention au soleil

Chasse aux poils : attention au soleil

En vacances, la traque aux poils est une activité que l'on aimerait oublier. Mais sur un transat, en bateau ou à la page, difficile ne pas voir qu'ils repoussent. Metronews fait le point sur les moyens de faire peau nette sans risque pour la peau et sans trop souffrir.

"Oubliez l'épilation définitive (électrique ou au laser), ce n'est plus le moment. Il faut avoir commencé à traiter les zones en octobre pour être tranquille dès le mois de mai. Soit plus d'un mois avant de partir en vacances", rappelle Catherine Oliveres Ghouti, dermatologue. Néanmoins, les retardataires peuvent toujours prendre rendez-vous pour la rentrée. Histoire, d'être dans les temps, l'année prochaine.

Selon vos goûts

1) Le rasoir, dont les Américaines et les Allemandes raffolent, est à utiliser sous la douche tous les deux jours. A ce rythme, il permet aux traqueuses de poils de rester toujours impeccables. A celles qui décrient cet outil, la dermatologue rappelle que, contrairement à ce qui se dit, les poils ne se densifient pas sous les lames du rasoir. Les hommes ont-ils plus de barbe parce qu'ils se rasent ? Non. Elle reconnaît toutefois qu'en repoussant, ils sont plus durs que les poils qui repoussent après une épilation. Bref, ça pique.

2) Les Françaises sont plus cire que rasoir. Entre la version tiède, celle que l'on trouve chez l'esthéticienne ou l'Orientale, vous avez de quoi faire en fonction de la zone à épiler. "Il n'y a pas de contre-indication particulière, à condition de s'épiler 3 ou 4 jours avant le départ". Une fois à destination, seules les aisselles et le maillot pourront subir les agressions des bandelettes. "Pas question, d'appliquer ce régime aux jambes, si vous devez vous exposer au soleil le jour suivant".

3) La crème dépilatoire, est surtout réservée aux petites surfaces. "S'agissant d'un produit photo sensibilisant, il est plus que recommandé de l'utiliser au moins cinq jours avant exposition".

4) L'épilateur électrique réclame, lui aussi un minimum d'anticipation (surtout pour le maillot) parce que "cette solution irrite quand même la peau". Celle des aisselles, très fine, est plus sensible que celle des jambes. Prudence donc.

La touche finale

Une fois dépourvues de toute pilosité, les zones, aisselles, maillot et jambes demandent un minimum de soin. "En temps normal, il est essentiel d'hydrater une peau que l'on va mettre au soleil. C'est encore plus vrai, quand on s'épile". Sortez donc votre crème hydratante sans parfum matin et soir et après chaque traque aux poils. Conserver une belle peau est à ce prix.

De même, "on oublie les déodorants en spray et parfumé. S'ils coulent, ils peuvent sous l'action du soleil tacher la peau. Plus précis, les déodorants à bille, pour peau sensible et sans parfum, sont ceux qui conviennent le mieux". A vos shorts et maillots de bain. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Terrasses, commerces, cinémas, mariages… les conditions des réouvertures à partir du 19 mai

Covid-19 : le variant découvert en Inde classé comme "préoccupant" par l'OMS

Vaccination : adultes non prioritaires, on vous explique comment prendre rendez-vous dès à présent

Traque dans les Cévennes : un homme armé toujours en fuite après un double meurtre

EN DIRECT - Israël/Palestine : le Hamas affirme avoir lancé 130 roquettes vers Tel Aviv

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.