Le "Chèque eau" va être généralisé : de quoi s'agit-il ?

Le "Chèque eau" va être généralisé : de quoi s'agit-il ?

DirectLCI
AIDES - Après le chèque énergie, le "chèque eau" devrait être déployé dans de nombreuses communes "peut-être dès 2019", selon "Les Echos". Sa vocation : aider à payer la facture d'eau. Qui sera concerné et comment fonctionnera le dispositif ? Voici les premiers éléments connus.

Il a vocation à réduire le montant des factures. Le "chèque eau" devrait être déployé à grande échelle "peut-être dès 2019", selon l'entourage de Sébastien Lecornu, le secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, cité par Les Echos. La mesure s'inscrit dans un plan dévoilé mercredi 29 août 2018 par le Premier ministre Edouard Philippe au terme des Assises de l'eau.  

Expérimenté dans une cinquantaine de communes ou d'agglomérations, il devrait ainsi être généralisé dans l'esprit du chèque énergie entré en vigueur à l'échelle nationale en 2018. Notez toutefois que la gestion de l'eau potable est un service public local. Le gouvernement proposera donc ce dispositif aux communes volontaires, qui garderont la main sur les conditions d'attribution. Voici d'ores et déjà son principe général.


• De quoi s'agit-il ? 

Un chèque nominatif annuel avec un montant pré-saisi à déduire lors du règlement de la facture. Il s'élève par exemple à 30 euros à Rennes où il est déjà expérimenté, selon les précisions données par franceinfo. 

En vidéo

En Corrèze, une facture d’eau multipliée par deux à cause de pesticides

• A qui est-il destiné ? 

Il s'adresse aux locataires ou aux propriétaires dont les ressources sont limitées. Il appartient à chaque collectivité de déterminer le plafond, précise le site de l'administration fiscale sur sa fiche consacrée à l'expérimentation des aides financières pour le paiement des factures d'eau. Par exemple, à Rennes, l'aide a été ouverte aux 20.000 personnes disposant de la couverture maladie universelle complémentaire.


• Quelles seront les démarches ?  

Rien à faire, c'est la collectivité qui identifiera les bénéficiaires potentiels. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter