Chèque : la validité réduite à six mois pour vous inciter à l'abandonner

Mon argent
BANQUE - Vous n'aurez bientôt plus que six mois pour encaisser un chèque contre un an à présent. L'Assemblé nationale vient de voter en faveur de cette mesure qui figure dans le projet de loi Sapin II. L'objectif est de vous faire préférer les moyens de paiement dématérialisés.

Les Français y restent très attachés puisque 60% des Français les utilisent. Le chèque n'a pourtant pas que des qualités aux yeux du ministre des Finances. Un article du projet de loi Sapin II voté, dans la nuit de jeudi à vendredi par les députés lors de l'examen du texte, vise à accélérer le désamour des particuliers pour ce moyen de paiement. Voici ce qui est prévu.

Durée de validité : réduite à six mois
Le texte prévoit que la durée de validité passe à six mois, contre un an et huit jours auparavant. Vous n'aurez plus la mauvaise surprise de voir un vieux chèque encaissé un an après que vous l'ayez signé. Alors que vous l'aviez oublié et que vous n'avez donc pas pensé à laisser la somme sur votre compte bancaire. Du côté des commerçants, cela limitera du même coup les risques d'impayés.

► Mise en place : à l'été 2017
La mesure doit entrer en vigueur le 1er juillet 2017. Les particuliers qui s'en servaient pour échelonner leurs paiements vont devoir passer par exemple aux prélèvements automatiques. Ceux-ci ont donc un an pour changer leurs habitudes.

► Objectif : encourager les nouveaux moyens de paiement
L'exécutif affiche clairement sa volonté de "faciliter l'usage des moyens de paiement modernes" tels que la carte, le virement ou le prélèvement. Avec la même intention, Bercy encourage depuis quelques mois le paiement par carte bancaire dès 1 euro en mettant la pression sur les banques pour leur faire baisser les commissions qu'elles facturent aux commerçants.

Même si son usage a décliné ces dernières années au profit de la carte bancaire, les Français restent bien plus attachés au chèque que leurs voisins. Au point que 70% des chèques émis dans l'Union européenne proviennent de l'Hexagone. Seuls 3% des Allemands par exemple l'utilisent. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter