Chèques-vacances : ne soyez pas étonnés si des professionnels vous les refusent

Mon argent
PROTESTATION - Cet été, vous pourriez avoir du mal à écouler vos chèques-vacances. Interrogée par Ouest-France, l'ANCV, l'agence qui encadre ce type de paiement, parle d'une centaine de commerçants au moins. La raison : mécontents que la commission ait augmenté de 150%, certains prestataires se mettent à les refuser.

Vous êtes prévenu si vous faites partie des 4,5 millions bénéficiaires des chèques-vacances (11 millions de personnes en comptant leur famille). Certains professionnels du tourisme et des loisirs risquent en effet de ne pas les accepter cet été, prévient Ouest France dans son édition de mardi 9 juillet.


Une façon pour ces hôteliers, restaurateurs, voyagistes ou autres organisateurs d'activités culturelles ou de loisirs de protester contre l'augmentation de la commission prélevée par l'Agence nationale pour les chèques-vacances (ANCV), l'établissement public qui encadre ce mode de paiement.

Panneaux ANCV enlevés par des commerçants

Le quotidien régional précise en effet que depuis janvier, son taux est passé de 1% à 2,5%. Autrement dit, lorsque, par exemple, un professionnel encaisse 10 euros réglés avec des chèques-vacances, il ne touche désormais que 9,75 euros (25 centimes de commission) au lieu de 9,90 euros (10 cts de commission) précédemment. Cela est d'autant plus impactant que la prestation est élevée : pour un un séjour à, par exemple, 500 euros la commission sera ainsi de 12,5 euros (au lieu de 5 euros). 


Si seule "une centaine de commerçants" (sur les 200.000 prestataires qui les acceptent) aurait arrêté de les prendre, selon le directeur de l'ANCV, interrogé par nos confrères, d'autres cherchent au moins à limiter son usage. Certains disent en effet avoir enlevé le panneau signalant que ce mode de paiement est possible afin d'éviter que les clients soient trop nombreux à le proposer. D'autres ont coupé la poire en deux, n'acceptant désormais plus que la moité du règlement sous cette forme.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter