Chômage : pas de revalorisation des allocations au 1er juillet

Mon argent

ALLOCATIONS - Les chômeurs n'auront pas un centime de plus. Leurs indemnités, traditionnellement revalorisées le 1er juillet, ne le seront pas. D'un côté, les syndicats réclamaient 0,5%. De l'autre, le patronat ne souhaitait aucune augmentation. La décision soumise à un vote a donné lieu a une égalité parfaite.

Les deux millions et demi de chômeurs qui perçoivent actuellement une allocation n'auront pas un centime de plus au 1er juillet. Les organisations syndicales et patronales du Conseil d'administration de l'Unédic n'ont pas réussi à s'entendre sur un nouveau montant lors d'une réunion organisée ce 27 juin 2016.

Les montants restent inchangés
Les indemnités restent ainsi les mêmes. Voici le calcul :
Allocation journalière = 11,76 euros + 40,4% de l'ancien salaire brut
                               ou 57% de l'ancien salaire brut
La somme la plus élevée est retenue. Et quel que soit le résultat, l'allocation minimale est fixée à 28,67 euros par jour. 

Pour vous épargner le calcul, vous pouvez effectuer une estimation de vos allocations ici sur le site de Pôle emploi. 

Désaccord entre syndicats et patronat 
Ces allocations sont pourtant traditionnellement réévaluées au 1er juillet, si bien qu'elles l'avaient été de 0,3% e, 2015, de 0,7% en 2014 et de 0,6% en 2013. Cette fois-ci, d'un côté, les syndicats demandaient une revalorisation de 0,5%. De l'autre, le patronat proposait de ne pas les augmenter en raison du déficit grandissant de l'assurance chômage (4,4 milliards d'euros en 2016).

Soumises au vote, ces deux propositions ont récolté 25 voix chacune. Ce qui n'a pas permis de les départager. Le gouvernement a donc décidé de prolonger les règles actuelles au delà du 1er juillet. Mais la décision sera remise à une séance ultérieure dont la date n'est pas encore connue.

A LIRE AUSSI 
>>
Les pièges de l'actualisation à Pôle emploi
>>
Pôle emploi renforce ses contrôles >> Hausse du nombre de chômeurs en mai

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter