Cigarettes sur internet : les clients bientôt pénalisés ?

Mon argent
DOUANES - Le gouvernement veut interdire aux clients d'acheter des cartouches de cigarettes sur des sites étrangers. Seule la vente est actuellement pénalisée.

Elles sont jusqu'à deux fois moins chères que dans les bureaux de tabac en France. Des sites étrangers vendent les cartouches entre 35 et 50 euros. Les ventes se sont tellement amplifiées que le manque à gagner est colossal pour l'Etat. Ce marché parallèle a fait perdre au fisc 400 millions d'euros de taxes en 2013, selon une étude du cigarettier Philip Morris.

Mais la pratique pourrait bientôt être interdite. "Prochainement, le gouvernement proposera un panel de mesures pour lutter contre les achats (de tabac) sur internet", a annoncé devant l'Assemblée nationale jeudi 23 octobre 2014 le secrétaire d'État au Budget Christian Eckert. Si la vente en ligne est clairement proscrite, l'acte d'achat, lui, n'est pas pénalisé à l'heure actuelle.

Fin de l'exception pour les cigares et cigarillos

Les buralistes appellent cette mesure de leurs voeux depuis des années. Le marché parallèle - qu'ils dénoncent comme de la concurrence déloyale - connaît en effet un véritable boom. Les chiffres issus d'une récente étude du cabinet KPMG sont éloquents : une cigarette sur quatre (25,2%) fumée en France l'an dernier provient de l'étranger ou du marché noir.

Conscients de flirter avec la loi actuelle, certains sites étrangers expédient les livraisons en plusieurs envois afin de respecter la limite de quatre cartouches par personne fixées pour les achats transfrontaliers. Un stratagème qui ne calme pas la colère des buralistes qui n'ont de cesse de dénoncer la concurrence déloyale de ces vendeurs frauduleux.

Les futures mesures évoquées par Christian Eckert ont pour une fois l'avantage de mettre le gouvernement et les buralistes d'accord. A l'inverse de la batterie de mesures annoncées pendant ce mois d'octobre. La ministre de la Santé a annoncé au début du mois une possible augmentation de 30 centimes du prix du paquet en 2015 et l'arrivée du paquet neutre en 2016. Puis ce jeudi, les députés ont voté un amendement destiné aligner la taxation des cigarillos et des cigares sur celle des cigarettes. Les armes dans la lutte anti-tabac se multiplient.

EN SAVOIR +
>>
Le paquet neutre arrive en France : efficace ?
>>
Le prix des cigarettes dope les marchés parallèles

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter