Les 4 points clés pour préparer un entretien d'embauche

Les 4 points clés pour préparer un entretien d'embauche

Mon argent
DirectLCI
CARRIÈRE - Aussi incontournable que crainte, l'étape de l'entretien est décisive dans un processus de recrutement. Plus vous l'aurez préparée, plus vous serez serein. Construction du pitch, informations pertinentes, questions pièges... un professionnel délivre ses conseils pour ne pas subir cet échange de la plus haute importance.

Des questions qui vous surprennent, vos mots qui ne viennent pas, le stress qui vous envahit : votre entretien d'embauche a pris une telle tournure que vous seriez bien étonné d'avoir convaincu votre recruteur potentiel. Qu'à cela ne tienne, vous êtes bien décidé à inverser la tendance la prochaine fois. Mais comment préparer cet exercice sans pour autant s'éparpiller ? 

Tout s'articule autour de "4 points-clés", assure à LCI le directeur général du cabinet de recrutement Morgan McKinley. Soigner cette préparation va vous donner "toute la sérénité nécessaire pour être performant pendant l'entretien", ajoute-t-il.  Voici ses conseils, étape par étape, pour vous aider à révéler tout votre potentiel pendant cet échange dont l'enjeu peut être déterminant. 

Renseignez-vous sur l'entreprise et l'interlocuteur

Récoltez, via Google par exemple, un maximum d'informations sur l'entreprise dans laquelle vous postulez. Intéressez-vous au marché dans lequel elle agit (tendances de consommation, études marketing) et à son actualité (changement d'équipe dirigeante, stratégie, plan social). 


Renseignez-vous également, via LinkedIn notamment, sur l'interlocuteur que vous allez rencontrer (sa place dans l'organigramme, son ancienneté, son parcours, ses contacts). 

Travaillez votre pitch

Pour préparer votre discours, entraînez-vous à passer en revue votre parcours, les étapes franchies, les expériences vécues, les compétences acquises, les réalisations et les succès accomplis (si possible chiffres à l'appui pour être en mesure d'être impactant). Pour le faire d'une façon efficace, suivez pour l'ensemble de votre expérience une trame baptisée Star, acronyme des quatre mots suivants : 


Situation : quelle est, en quelques mots, l'entreprise pour laquelle j'ai travaillé, son chiffre d'affaires, son nombre de salariés, ses métiers, son implantation à l'international ou non ?

Tâche : quelle mission m'a été confiée au sein de cette organisation ? 

Action : Qu'ai-je mis en place sur la période pendant laquelle j'y étais ?

Résultats : Quels sont les résultats que j'ai obtenus ? 


A noter : employer plutôt le "on" que le "je" sera toujours plus apprécié car, si l'objectif de l'entretien est de vous faire parler de vous, ce n'est pas une raison pour rester égo-centré. Soyez dans une dynamique collective et collaborative - particulièrement importante aujourd'hui - pour démontrer non seulement que vous êtes ouvert sur l'entreprise mais aussi que vous avez conscience que les victoires sont des victoires d'équipe.  


Ne négligez pas les transitions. Vous devez être en mesure d'expliquer votre passage d'une société à une autre (y compris un départ subi) sans balbutier, ni botter en touche. Pour être le plus fluide pendant l'entretien, formulez en amont les raisons pour lesquelles vous avez quitté une entreprise, quelles qu'elles soient (motivation personnelle, déconvenue, changement de manager qui ne vous a pas plu, réorientation stratégique, plan social). Ne risquez pas de laisser parler vos émotions, cela pourrait vous mettre dans une situation défavorable. Pour éviter cela, préparez  des réponses aux questions les plus retorses. Exemple, en cas de licenciement économique : "Pourquoi vous plutôt qu'un autre ?". 


En maîtrisant ainsi votre discours sur vos propres zones d'ombre, vous irez passer votre entretien bien plus sereinement. Vous pourriez même transformer une situation défavorable en opportunité. Exemple d'une même situation présentée de deux façons différentes : 


• Situation subie : "J'ai quitté l'entreprise, un nouveau directeur général est arrivé et j'ai été licencié" 

• Situation maîtrisée : "L'entreprise a revu son orientation stratégique de manière assez significative.  Des personnes à la gouvernance ont été changées afin d'essayer de s'orienter vers une stratégie de développement qui, au regard de ce que j'avais fait jusqu'à maintenant, n'était pas exactement ce que j'avais envie de faire. J'en ai profité aussi, du fait que cela faisait dix ans que j'étais avec eux,  pour me reposer la question de savoir ce que j'avais vraiment envie de faire. J'ai profité de l'offre qui m'a été faite de partir pour rebondir différemment."

N'éludez pas les questions classiques

Quels sont vos cinq qualités et vos cinq défaut ? On a beau dire que ces questions sont trop classiques et ne devraient plus être posées en entretien, il serait dommage que vous vous laissiez piéger là-dessus. Prêtez-vous donc au jeu de l'introspection pour en trouver. Apportez un soin tout particulier au choix des défauts car il faut réussir à les exprimer de telle sorte que ça ne vous pénalise pas, voire que ce soit malgré tout un peu bénéfique.  


Autre exemple de question posée assez fréquemment : quel est le professionnel que vous admirez le plus aujourd'hui ? Que vous répondiez Steve Jobs, Elon Musk ou qui que ce soit, sachez expliquer pourquoi vous avez désigné cette personnalité.  

Listez des questions sur le poste

Préparez des questions sur le poste. Votre interlocuteur vous demandera probablement pendant l'entretien si  vous en avez. Et ne pas en poser signifiera soit que le poste a été extrêmement bien défini, soit que vous ne vous êtes pas renseigné. Il vous appartient donc d'aller chercher en amont quels sont les périmètres du poste en matière de responsabilités, de stratégie, d'équipe, d'enjeu principal ou encore s'il s'agit d'un remplacement ou d'une création de poste. 


Ces informations vous permettront en outre de faire le lien entre votre profil et le poste, et donc d'identifier les compétences à mettre en valeur dans votre discours. En clair, ne perdez pas l'occasion de pointer les bénéfices que l'entreprise pourrait tirer de votre recrutement.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter