Costco arrive en France : quel est ce concept de club-entrepôt qui promet de la qualité pour pas cher

Mon argent
DirectLCI
COURSES - La chaîne américaine Costco ouvre ce jeudi en France un magasin d'un nouveau genre. Sa particularité ? On y accède par abonnement. Sa cible ? Les particuliers comme les PME. Son atout ? La promesse de produits de qualité à bas prix. LCI.fr vous explique tout.

Le club-entrepôt, vous connaissez ? Non, ce n'est pas la dernière boite de nuit à la mode. Il s'agit en fait un magasin auquel on accède grâce à une carte d'adhésion et où l'on peut acheter des produits qui se veulent à la fois de qualité et pas cher. Un concept tout droit venu des Etats-Unis qui débarque en France ce jeudi.


Après un chantier de près de huit mois, débuté à la fin du mois d'octobre, la société Costco Wholesale implante son concept à Villebon-sur-Yvette (Essonne) ce jeudi 22 juin. Interrogé par LCI.fr à l'amorce du projet puis à la veille de l'ouverture, le président de Costco France, Gary Swindells,  a livré plusieurs indications sur le mode de fonctionnement de l'enseigne.


Voici à quoi devrait ressembler la "toute nouvelle expérience de shopping" promise par le patron de la filiale française de cette multinationale qui pourrait bientôt bousculer nos habitudes :

> Quoi ? Toute sortes de produits (alimentaires ou pas)

Que vous cherchiez à remplir votre frigo, votre garde-robe ou même votre garage, vous devriez pouvoir trouver ce dont vous avez besoin. A condition d'accepter de ne pas forcément acheter votre marque habituelle car si les catégories de produits sont variées, chacune comporte peu de choix (4000 références au total, soit dix fois moins que la grande distribution classique). 


L'alimentaire représente 50% des références et le non-alimentaire les 50% restants. Costco compte séduire les clients avec sa marque maison Kirkland Signature, qui prétend être "de qualité égale ou supérieure à la marque nationale pour un moindre coût", assure le dirigeant. Malgré un nombre de références moins importante que les grandes surfaces, le choix de produits devrait être malgré tout conséquent, avec la possibilité de choisir la marque de l'enseigne ou une autre marque.

> Comment ça fonctionne ? Un abonnement annuel à 36 euros

Les particuliers comme les professionnels sont ciblés par l'enseigne : "50% de notre chiffre d'affaires provient des petites et moyennes entreprises", prévient le patron de Costco France. Mais, et c'est là que l'enseigne se différencie de la concurrence, l'accès au magasin sera réservé aux adhérents. Il faudra donc avoir la carte (Privilège pour les particuliers et Affaires pour les professionnels) pour venir faire ses achats. Celle-ci coûtera 36 euros et sera à renouveller tous les ans à l'initiative du client. Pour les 30.000 premiers adhérents, le tarif de la carte sera diminué de 10 euros et coûtera donc 26 euros.


> Des économies en vue ? Une rentabilité dès les premières visites

Sans être en mesure, de dévoiler des exemples précis, à six mois de l'ouverture prévue, le patron prévoit  cependant que "pour un panier moyen de produits alimentaires compris entre 100 et 200 euros, la carte sera rentabilisée dès le troisième ou le quatrième achat. Pour des produits non-alimentaires ce sera dès la première visite".

> A quoi cela ressemblera-t-il ? Des palettes dans un entrepôt

Qu'il s'agisse de fournitures de bureau, pneus, plats cuisinés, filets de poisson, d'outils, de peluches ou de gyropodes, parmi mille autres exemples, les produits sont présentés sur des palettes empilées formant des rayons et des couloirs sur la surface de vente de 12.000 m2 (soit une fois et demie plus vaste qu'un terrain de football).


Une particularité, certains articles tels des piles, du chocolat ou des confiseries notamment, pourront être vendus en multipacks, qui pourront s'avérer pratiques pour la revente au détail. Outre les 3500 références permanentes, 500 références exceptionnelles (surnommées les "chasses au trésor") seront proposées. Il pourra s'agir de produits de grandes marques comme d'arrivages ponctuels par exemple des scooters, des bateaux, des pianos ou encore des robes de mariée.


> Et après ? D'autres magasins prévus en France

La chaîne qui se targue de compter 81,3 millions de membres à travers le monde a l'ambition d'ouvrir dix à quinze magasins en France d'ici dix ans.  Ce qui ne ravit pas les hypermarchés classiques qui ont, au moins pour le projet de Villebon-sur-Yvette, multiplié les recours dans l'espoir d'empêcher sa toute prochaine implantation. En vain. 

Avec déjà 705 club-entrepôts dans le monde - à commencer par les Etats-Unis, le Canada ou le Royaume-Uni - , l'enseigne est le deuxième distributeur mondial derrière Wallmart. Elle a en effet réalisé un chiffre d’affaires de 113,7 milliards de dollars l'an dernier, en hausse de 3%.  Affaire à suivre.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter