Crèche, garde à domicile, halte-garderie… ce que ça coûte

Crèche, garde à domicile, halte-garderie… ce que ça coûte

ENFANTS - Crèche, assistante maternelle, garde à domicile... selon la solution de garde choisie, le coût réel va du simple à plus du triple en tenant compte de la modulation du tarif en fonction des revenus, des aides la CAF et des avantages fiscaux. Voici ce qu'il faut savoir pour faire votre choix.

Vous reprenez le travail et il va falloir trouver une solution pour faire garder votre bébé. Pour les parents des 2,4 millions d’enfants de moins de 3 ans que compte actuellement la France, c’est parfois la galère.

D’autant qu’il manque 400.000 places en crèche. Et les 100.000 nouvelles places que l’Etat et la Caisse nationale d'allocations familiales se sont engagés à créer d’ici à 2017 ne suffisent pas encore à changer la donne.

Il existe heureusement une panoplie d’alternatives. De la crèche parentale à la halte-garderie en passant par la garde alternée, les tarifs peuvent franchement varier. Tour d’horizon du coût des principaux modes de garde.

Crèche collective
Votre enfant est accueilli dans une structure encadrée par une éducatrice de jeunes enfants. Les places sont attribuées par les mairies. Le tarif est ajusté à vos revenus et à votre situation familiale selon un barème établi par la CAF. Pas d’aide supplémentaire de cet organisme donc. Les frais engagés donnent cependant droit à un crédit d’impôt de 50% de vos dépenses dans la limite de 2300 euros (soit 1150 euros remboursés par le fisc).

Exemple Vous avez un enfant (tarifs dégressifs selon le nombre d’enfants) et vous gagnez 3000 euros net par mois : vous paierez environ 350 euros par mois. En tenant compte du crédit d’impôt, cela revient finalement à 254 euros par mois.

| SIMULATEUR DE LA CAF |
Utilisez ici le simulateur de la CAF pour connaître le montant à régler en crèche collective ou familiale et pour connaître les aides accordées pour une assistante maternelle ou une garde à domicile.

► Crèche parentale 
Solution idéale si vous souhaitez vous impliquer personnellement dans la gestion de la crèche. En outre, votre présence est requise sur les lieux plusieurs demi-journées par mois. La structure est gérée par une association qui bénéficie d’un financement de la CAF. Les tarifs sont fixés en fonction de vos ressources et de la composition de la famille.

Exemple  Pour un enfant à faire garder et 3000 euros de revenus, le tarif s’élève à 292 euros par mois. Après avantage fiscal, cela revient à 188 euros par mois.

► Crèche d’entreprise
C'est un service que certains employeurs (entreprises, administrations, hôpitaux…) proposent. La structure peut être conventionnée par la CAF, vous payez alors le même tarif que dans une crèche municipale.

 Assistante maternelle
Votre enfant est gardé chez une assistante maternelle agréée par l’Etat avec d’autres petits (total de 4 maximum). Si la nounou fait partie d’une crèche familiale, votre enfant participe plusieurs fois par semaine à des ateliers dans les locaux de la structure.

Les tarifs des assistantes maternelles sont libres. Ils varient généralement autour de 3 euros net par heure et par enfant. Une fois le salaire versé à la nounou, vous pouvez récupérer :
- les cotisations sociales, prises en charge à 100% ;
- le complément du libre choix du mode de garde (CMG), versé par la CAF et dont le montant varie de 87 à 461 euros par mois selon l’âge de l’enfant et vos revenus ;
- le crédit d’impôt de 50% de ce qui reste dans la limite de 2300 euros, soit 1150 euros.

A noter ⇒ L’aide de la CAF est forfaitaire : que vous fassiez garder vos enfants trente ou deux cents heures par mois, vous toucherez la même chose.

Exemple  Pour un enfant de moins de 3 ans gardé toute la semaine à 3 euros de l’heure (indemnités d’entretien de 60 euros comprises), cela revient à 608 euros par mois avant aides. La CAF vous verse 291 euros (CMG), il reste donc 317 euros à débourser chaque mois. Ce qui revient à 220 euros par mois après crédit d’impôt.

Garde à domicile
C’est l’assistante maternelle qui vient à votre domicile. Vous êtes son employeur et devez donc établir un contrat de travail. Vous pouvez récupérer :
- 50% des cotisations sociales dans la limite mensuelle de 445 euros pour les enfants de moins de 3 ans et de 223 euros pour les enfants de 3 à 6 ans ;
- CMG versé par la CAF, de 87 à 461 euros selon les cas ;
- déduction forfaitaire de 0,75 euro par heure de garde ;
- crédit d’impôt à hauteur de 50% des dépenses dans la limite de 12.000 euros (+1500 euros par enfant à charge), soit 6750 euros à récupérer pour une famille avec un enfant. Le plafond est porté à 15.000 euros (+ 1500 euros par enfant à charge) la première année. Si vous avez d’autres avantages fiscaux, sachez qu’ils sont cumulables à hauteur de 10.000 euros par an.

Exemple  Sur la base d’un salaire au Smic horaire pour la nounou : il reste 645 euros de cotisations sociales à votre charge, le CMG équivaut à 290 euros pour un couple gagnant 3000 euros qui fait garder son enfant de moins de 3 ans à temps plein, la réduction forfaitaire s’élève à 115 euros, soit une dépense mensuelle de 1540 euros. Après crédit d’impôt, cela donne finalement 852 euros par mois à votre charge.

► Garde partagée
Vous partagez une nounou à deux familles. Votre enfant est gardé alternativement au domicile de l’une et de l’autre. Côté finances, c’est le même principe que la garde à domicile sauf que vous partagez les frais.

► Halte-garderie
Confiez votre enfant au personnel spécialisé quelques heures par semaine. Pratique pour vous libérer pour un rendez-vous ou une envie de souffler. L’occasion de familiariser votre bébé avec la collectivité.

Les tarifs sont fixés par la mairie selon vos ressources. Vous bénéficiez en outre d’un crédit d’impôt de 50% de vos dépenses dans la limite de 2300 euros (soit 1150 euros). Par exemple, à Paris en 2013, le tarif minimum était de 0,18 euro/h et le maximum était de 4,28 euros/h.

MOINS DE PRISE DE TÊTE VIA UN PRESTATAIRE |
Si les démarches pour trouver une solution de garde vous rebutent, passez par une association ou une entreprise agréée. Vous n’aurez qu’à régler une facture mensuelle au prestataire qui s’occupe de trouver la personne et la formule qui correspondent à vos besoins. Vous aurez en prime droit à des aides de la CAF en fonction de vos revenus et à des avantages fiscaux.

EN SAVOIR +
>> Crèches : les alternatives si vous n'avez pas eu votre place à la mairie
>> 
Baby-sitting : les villes où faire garder son enfant coûte le plus cher

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Présidentielle 2022 : pourquoi Eric Zemmour taxe-t-il Marine Le Pen de "femme de gauche" ?

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

Tir mortel d’Alec Baldwin : nouvelles révélations sur la jeune armurière Hannah Gutierrez Reed

Dans le Gard, le geste héroïque d'un élève de 9 ans pour sauver son camarade de l'étouffement

VIDÉO - Vladimir Poutine, père d'une fille cachée de 18 ans ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.