Crèche ou nounou ? Les clés pour faire le bon choix

Crèche ou nounou ? Les clés pour faire le bon choix

ENFANT - Quel mode de garde choisir pour son enfant ? Epineuse question pour toutes les familles. Metronews liste avantages et inconvénients de chaque mode de garde.

Crèche ou nourrice ? Accueil collectif ou individuel ? Pas facile de choisir à qui et comment laisser "la chair de sa chair" à la reprise du travail ou au retour des vacances. Chaque type d’accueil a un potentiel bien particulier... et des inconvénients. Analyse.

Accueil collectif
Type : crèches, micro-crèches, haltes-garderies, structures multi-accueil, jardins d’enfant, accueil parental, MAM (Maison d’assistantes maternelles).

- Avantages : Sécurité, partage, apprentissage de la vie en société, préparation à la collectivité (école), éveil… Ce type d’établissement est soumis au respect d’une stricte réglementation et fait l’objet d’une autorisation de fonctionnement délivrée par le Président du Conseil général après avis des services de la protection maternelle et infantile (Pmi). C’est dire si l’environnement est parfaitement sécurisé. Et que l’équipe encadrante est formée. Aussi bien aux premiers soins qu’à l’éveil des tout-petits. Musique, ateliers peintures, modelage, sorties culturelles, diversification alimentaire… Le "projet pédagogique" est clairement affiché à la signature du contrat.

- Inconvénients : le manque de flexibilité. Les crèches publiques collectives gardent rarement votre enfant après 18 h 30. Et les "virus" pullulent. Le bruit entraîne parfois certaines difficultés pour dormir. Les dortoirs étant souvent collectifs, quand l’un pleure… L’attachement : un référent par enfant mais il est de fait moins "exclusif" qu’avec sa nourrice "privée". Les MAM (maisons d'assistantes maternelles) ou micro-crèche sont à cet égard un bon compromis.

Accueil Individuel ou semi-individuel
Type : nourrice à domicile ou au domicile, crèche familiale, garde partagée…

- Avantages : choix, intimité, proximité, adaptabilité… Pour être autorisée à accueillir des enfants à son domicile, une assistante maternelle doit être titulaire d’un agrément délivré par le Président du Conseil général. Pas de souci de formation donc. Et les "inspections" à domicile sont régulières. En ce qui concerne la garde à domicile, en mode partagée ou non, l’employée doit être déclarée chaque mois par vos soins à l’Ursaaf (déclaration en ligne sur le site pajemploi ) et c’est vous qui établissez le contrat.

- Inconvénients : L’incertitude. Votre enfant a-t-il passé sa journée devant la TV ? Le manque de collectivité peut aussi entraîner un peu d’inhibition lors de l’entrée en maternelle. La relation parents/employeurs à gérer est parfois complexe. Contrat, dates des vacances, heures supplémentaires, congés payés, taxe de repas, de matériel de puériculture… Il faut tout noter noir sur blanc dans le contrat, rédigé sous forme de CDI généralement. Ne pas oublier de faire sa déclaration mensuelle (aide et conseils sur pajemploi ).

Quels prix pour chaque forme de garde ?
Difficile d’établir une fourchette de prix. Ils dépendent du quotient familial des familles, du volume horaire, du type (public ou privé) de la structure. Des simulations sont possibles sur le site monenfant.fr et le site de la CAF . Des aides peuvent être allouées pour tous ces modes de garde. Papy-mamy en renfort non compris bien sûr.

En savoir +
Rentrée scolaire : les différentes solutions pour faire garder ses enfants Réussir sa rentrée scolaire à... deux ans et demi

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 37.000 cas détectés ces dernières 24 heures en France

Covid-19 : Belgique, Italie, Allemagne... l'Europe confrontée au variant Omicron

Covid-19 : les six millions de non vaccinés se laissent-ils convaincre ?

"Autonomie" de la Guadeloupe : de quoi parle-t-on ?

VIDÉO - À Marseille, Éric Zemmour termine son périple chahuté par un échange de doigts d'honneur

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.