Crèmes solaires pour enfants : ces marques pointées par l'UFC-Que Choisir

Crèmes solaires pour enfants : ces marques pointées par l'UFC-Que Choisir

SOLEIL - Un tiers des crèmes solaires testées en laboratoire par l'UFC-Que Choisir offrent une "très faible protection" aux UVA. Certaines grandes marques et certains produits bio sont montrés du doigt.

Même si rien ne vaut le chapeau et le tee-shirt pour protéger les enfants du soleil, il faut aussi pouvoir compter sur une crème solaire fiable pour protéger les parties du corps qui restent découvertes.

Problème, certains produits destinés aux enfants, présentant des indices de protections 50 et 50+, ne protègent pas assez contre les UV. C'est en tout cas ce que l' UFC-Que Choisir dénonce, ce mardi 5 juillet 2016, après avoir passé au crible des crèmes, sprays ou laits solaires. La protection est carrément jugée "très insuffisante contre les UVA" pour près d'un produit sur trois (cinq sur les 17 testés en laboratoire).

Voici trois conseils pour éviter les produits qui manquent d'efficacité.

► Ne vous fiez pas forcément aux grandes marques
La protection requise par les autorités européennes contre les UVA n'est pas au rendez-vous pour le lait solaire spécial enfant de Clarins et le spray solaire Photoderm kid de Bioderma. En revanche, la totalité des produits testés protège correctement contre UVB.

► Ne vous laissez pas rassurer par les mentions
Même si cela ne reflète pas toujours la réalité, les fabricants n'hésitent pas à indiquer que le produit apporte une "Haute protection" voire une "Très haute protection". Sans oublier le logo "UVA" qui laisse supposer que la protection est complète.

► Ne foncez pas tête baissée sur les crèmes solaires bio
Les filtres anti ultraviolets à base de minéraux utilisés dans les formules bio ne sont pas les plus efficaces contre les UVA. Deux des cinq produits bio testés offrent une protection "à peine correcte" et trois une protection "très insuffisante", à savoir le lait solaire kids 50+ bio de Biosolis, la crème solaire enfant 50+ bio d’Alga Maris et le spray hydratant kids bio 50 de Lovea.

Résultat, l’association dépose plainte contre les cinq fabricants concernés pour pratique commerciale trompeuse et tromperie. L'occasion d'alerter les parents sur les risques liés au soleil qu'on ait badigeonné son enfant de crème ou pas. Surtout quand celle-si n'est pas si efficace qu'on l'aurait imaginé.

Mise à jour La marque Lovea assure ce mardi dans un communiqué que leur spray est "tout à fait conforme à la réglementation européenne", tests réalisés par un laboratoire indépendant à l'appui. Même son de cloche du côté d'une responsable du syndicat professionnel du secteur cosmétique en France (Febea) qui estime, auprès de l'AFP, que les tests d'UFC-Que Choisir sur les UVA ne sont pas forcément fiables car ils s'appuient sur des méthodes in vitro, "qui ne fonctionnent pas toujours très bien" par rapport aux tests in vivo. 

A LIRE AUSSI
>>
Coups de soleil : comment bien choisir sa crème solaire >> Sous le soleil, restez couverts

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Éric Zemmour : immigration, retraite, natalité... ses arguments passés au crible

Présidentielle 2022 : Eric Zemmour remet en cause les limitations de vitesse et veut supprimer le permis à points

EN DIRECT - Présidentielle 2022 : "Du point de vue des idées, Zemmour c'est l'apogée du n'importe quoi", dénonce Castaner

VIDÉO - "Sept à Huit" : les confidences d'Amel Bent sur sa douloureuse maternité

REVIVEZ - OM-PSG : malgré deux buts refusés et un carton rouge, Marseille et Paris se quittent dos à dos dans ce "Classique"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.