Déclaration de revenus : pourquoi Impots.gouv.fr est tombé en rade

Mon argent

Toute L'info sur

Impôts et prélèvement à la source : le grand basculement

BUG - Le site des impôts n'a pas été accessible lundi pendant une partie de la soirée, à la veille de la date limite initiale pour déclarer ses revenus (pour le dernier tiers des départements). En cause : un trop grand nombre de connexions pris, à tort, pour une "attaque" par le système informatique de l'administration fiscale.

Tout fonctionnait de nouveau normalement ce mardi 4 juin au matin. Pourtant, quelques heures plus tôt, un vent de panique avait soufflé sur le site des impôts. En effet, lundi soir, vers 21h30, de très nombreux contribuables se sont cassé le nez en essayant de déclarer leur revenus en ligne. "Trois à quatre millions de personnes se sont connectées en même temps.  Même si cela était assez prévisible, le système informatique des impôts a considéré qu'il s'agissait d'une activité un peu anormale : les systèmes de protections ont joué et ont en quelque sorte provoqué un bug", explique le secrétaire national de Solidaires Finances publiques, Vincent Drezet, ce mardi sur LCI.

Le système "a cru à une attaque informatique", a confirmé de son côté Gérald Darmanin sur RTL. "Il y a eu plus de trois millions de connexions en moins d’une demi-heure. Beaucoup de Français sans doute, après ce weekend ensoleillé, ont choisi au dernier moment de faire leurs déclarations d’impôts", précise le ministre de l'Action et des Comptes publics. Concrètement, selon lui, "cela a empêché quelques centaines de milliers d'entre eux de faire leur déclaration".

Lire aussi

Initialement, la date butoir pour effectuer cette tâche administrative avait été fixée à ce mardi à 23h59 pour les habitants des départements numérotés de 50 à 978, comprenant notamment la région parisienne et l'Outre-Mer. Ailleurs, cette échéance est passée depuis déjà une ou deux semaines, selon les cas. En raison de cet incident, qui a dû donner quelques sueurs froides aux nombreux contribuables un brin procrastinateurs, le ministre a reculé de 48 heures cette date limite. Soit à jeudi 6 juin à 23h59.

Il y a peut-être eu un léger manque d'anticipation - Vincent Drezet, secrétaire national Solidaires Finances publiques, sur LCI le 4 juin

Alors qu'il restait ce mardi matin, selon les estimations du gouvernement, "à peu près 5,6 millions de foyers fiscaux" (sur environ 38 millions au total) qui n'avaient pas encore effectué leur déclaration, il faut espérer que le même bug ne se reproduise pas dans la dernière ligne droite. Le phénomène était pourtant prévisible, regrette le représentant de Solidaires Finances publiques, pointant un possible "léger manque d'anticipation" des pouvoirs publics. "Depuis que la télédéclaration existe (2006), on sait que les derniers jours qui précèdent la date limite, on a un pic, un flux" de connexions, rappelle Vincent Drezet. 

Sans oublier que cette année, à quelques rares exceptions près, pour la première fois, l'ensemble des contribuables devait déclarer sur Internet. Si ce n'est pas déjà fait, ne cherchez donc pas à tous déclarer jeudi soir.  

Lire et commenter