Devez-vous craindre des coupures EDF cet hiver ? Ségolène Royal s'en inquiète

Mon argent

FROID - Craignant une pénurie d'électricité cet hiver en raison de l'arrêt d'un trop grand nombre de réacteurs, Ségolène Royal interpelle le patron d'EDF pour lui demander de maîtriser la production de cette énergie.

Va-t-il falloir doubler les pulls cet hiver ? Ségolène Royal s'est fendue d'un courrier au PDG d'EDF dans lequel elle s'inquiète des risques de pénurie d'électricité. Et pour cause, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) vient de demander la mise à l'arrêt de cinq réacteurs en raison d'une anomalie dans la composition de l'acier de ces équipements. Alors qu'une partie du parc français est déjà en maintenance.

Dans cette lettre, envoyée le 10 octobre et révélée ce vendredi par nos confrères du Parisien, la ministre de l'Energie rappelle ses devoirs à l'opérateur historique : "La sécurité d'approvisionnement du territoire français en électricité doit être assurée. EDF, premier producteur d'électricité en France, est dépositaire d'une forte responsabilité dans la garantie de cet approvisionnement".

1 degré en moins, c'est 2400 MW d'électricité consommée en plus

Une préoccupation que les ingénieurs du Réseau de transport d'électricité (RTE) semblent partager avec la ministre. Selon le quotidien, ceux-ci planchent jour et nuit sur des scénarios intégrant le fait que douze réacteurs pourraient être à l'arrêt. Ce qui représente une perte de 11.000 MW obligeant à se rabattre sur d'autres ressources. L'éolien, le solaire et l'hydraulique seront alors mis à contribution. Sans oublier le recours aux importations d'électricité produite en Allemagne, en Suisse, en Italie, en Espagne et de Grande-Bretagne. Le tout pour une capacité maximale de 12 000 MW. 

De son côté le patron d'EDF fait part de ses incertitudes dans une réponse que nos confrères se sont également procurée : "Nous connaissons une situation plus difficile qu'habituellement à cette période de l'année. [...] On ne peut écarter l'hypothèse que tout ou partie des douze réacteurs en cause ne puissent être disponibles pendant la période hivernale [...] Les moyens sur le système électrique pourraient s'avérer insuffisants."

Tout dépendra donc de la météo. Car 1 degré en moins représente 2400 MW d'électricité consommée en plus. Espérons que l'hiver sera doux.

Lire aussi

    En vidéo

    JT20H - L'arrêt des réacteurs d'EDF va-t-il provoquer des coupures d'électricité ?

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter