Duvet ou synthétique, comment bien choisir sa doudoune ?

DirectLCI
FROID - Epaisse ou fine, avec manche ou non, en rouge, bleu, noir... La doudoune se décline sous toutes les formes, les couleurs... et les prix. Comment s'y retrouver ?

En 2017, les ventes de doudounes ont augmenté de 15%. Oubliez le bibendum, la tendance est à l'ultra fin qu'on peut porter comme un pull, sous son manteau. Quatre fois moins épaisses, ces doudounes sont tout aussi performantes que les classiques. Toutefois leur gamme est large et notamment du côté des prix. Certains modèles coûtent moins de 50 euros, d'autres plus de 150 euros.


Comment expliquer cette grande différence ? Par le rembourrage qui est soit en duvet d'oie naturel, soit en fibres synthétiques (polyester). Cette dernière matière, dérivée du pétrole, utilise la chaleur naturelle du corps : sa micro fibre, d'une taille inférieure à un cheveu, va capter l'air et le diffuser le long du corps en larguant la chaleur. Son prix est bien moins élevé que les plumes naturelles.

Etre attentif à la densité

Alors qui du duvet ou du synthétique est le plus chaud ? Pour le savoir, nous avons fait tester (à voir dans la vidéo en tête) trois modèles à l'influenceuse Laura Tyr : une doudoune duvet à 70 euros, une autre à 50 euros et une synthétique à 20 euros. Résultat, pour le style Laura Tyr préfère le modèle à 50 euros, pour la chaleur celui à... 20 euros.


Le duvet, une arnaque ? Le problème vient en fait de la densité du garnissage, comme nous l'explique Sophie Bramel, spécialiste textile. Dans de nombreuses doudounes on retrouve à peine une petite poignée de plumes. A savoir lors de votre achat : les garnissages d'origine chinoise (qui constituent 60% de ce que l'on trouve dans le prêt-à-porter) sont souvent bien moins denses que ceux d'origine française.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le 20h

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter