Elle est versée depuis ce mardi : les chiffres de la prime d'activité élargie

Mon argent
DirectLCI
REPÈRES - Avec 700.000 nouveaux ménages bénéficiaires, la prime d'activité touche désormais 3,5 millions de foyers. Grâce à sa bonification de 90 euros maximum, son montant moyen, qui était jusqu'ici de 160 euros mensuels, devrait augmenter. Tour d'horizon chiffré.

Ce mardi 5 février, la prime d'activité dans sa version élargie a été versée pour la première fois. Ce remodelage permet non seulement de toucher davantage de bénéficiaires mais aussi d'augmenter son montant pour une partie d'entre eux. 


Voici quelques chiffres pour mieux cerner la nouvelle version de cette aide qui peut être attribuée aux travailleurs aux revenus modestes.

3,5 millions

C'est le nombre actuel de foyers (comptant un ou plusieurs bénéficiaires) percevant désormais la prime d'activité, selon les chiffres avancés lundi par le Premier ministre Edouard Philippe. Au total, 5 millions de ménages y sont éligibles (la rémunération doit actuellement être comprise entre 0,5 et 1,5 Smic, contre 1,3 Smic auparavant), mais tous n'en ont pas fait la demande. 


En 2018, selon les derniers chiffres de la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf), l'organisme qui la verse, 52% des bénéficiaires étaient des personnes seules, 22% des familles monoparentales et 19% des couples sans enfant. 

700.000

C'est le nombre de foyers supplémentaires touchant cette aide depuis l'annonce de sa hausse, mi-décembre, en réponse au mouvement social des Gilets jaunes. La Cnaf précise ce mardi à LCI avoir traité plus de 615.000 nouvelles demandes au 28 janvier. Des chiffres qui seront affinés d'ici quelques jours. Dans le même temps près de 9 millions de simulations ont effectuées sur l'outil disponible sur le site Caf.fr

1 million

C'est le nombre de ménages supplémentaires désormais éligibles à la prime d'activité. En effet depuis son élargissement au 1er janvier (effectif sur les versements de février), elle peut bénéficier aux travailleurs gagnant jusqu’à 1.806 euros de revenus nets mensuels (pour une personne seule sans enfant), contre 1.560 euros auparavant. Désormais 55% des personnes rémunérées au Smic, soit 2 millions de personnes, sont éligibles à la prime, contre 45% avant son élargissement.

2,5 milliards d'euros

C'est la dépense publique liée à la réforme de la prime d'activité. 

160 euros

C'était le montant moyen versé mensuellement aux bénéficiaires, avant sa revalorisation. Avec la nouvelle bonification qui peut atteindre 90 euros maximum pour ceux touchant des revenus proches du Smic, cette moyenne devrait dorénavant augmenter. Voici quelques exemples donnés par la Cnaf :

Trois autres exemples de foyers ayant droit à cette hausse : 


• Une personne seule sans enfant touchant entre le Smic et 1.560 euros de revenus nets, bénéficie d'une augmentation de la prime d’activité jusqu’à 90 euros par mois, pour atteindre 100 euros en comptabilisant la revalorisation du Smic (+1,5% au 1er janvier 2019).


• Une personne seule avec un enfant, touchant entre le Smic et 2.050 euros nets, bénéficie d'une augmentation jusqu’à 90 euros par mois, pour atteindre 100 euros avec la revalorisation du Smic.


• Un couple avec deux enfants dont les deux membres travaillent, l’un touchant le Smic et l’autre environ 1.550 euros, bénéficie d'une augmentation pouvant aller jusqu’à 200 euros par mois, en cumulant hausse de la prime d’activité et revalorisation du Smic.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter