Etudiant ou travailleur, combien coûte un jeune adulte à ses parents ?

Etudiant ou travailleur, combien coûte un jeune adulte à ses parents ?

Mon argent
DirectLCI
DÉPENSES - Qu'ils travaillent ou qu'ils poursuivent leurs études, qu'ils habitent encore dans la maison familiale ou qu'ils aient un logement étudiant, la plupart des jeunes adultes (18 à 24 ans) sont aidés financièrement par leur parents. Ils reçoivent alors en moyenne 3670 euros par an, selon les chiffres dévoilés mardi 5 juin par l'Insee.

Tout ne s'arrête pas à la majorité des enfants en matière de dépenses. La plupart des parents aident en effet financièrement leur progéniture devenue jeune adulte. C'est ce que montre l'un des volets d'une vaste étude de l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) portant sur "Les revenus et le patrimoine des ménages". Son édition 2018, publiée mardi 5 juin, dévoile notamment le montant des dépenses que les familles consacrent aux 18-24 ans. Voici ce que cette étude révèle. 

Combien ? 3670 euros par an en moyenne

Les parents qui déclarent aider financièrement leurs enfants de 18 à 24 ans disent leurs consacrer en moyenne 3670 euros par an, soit un peu plus de 300 euros par mois, dans cette nouvelle étude de l'Insee compilant des chiffres de 2014. Ce qui représente 8% des revenus disponibles du ménage, c'est-à-dire des revenus après impôts.

Un taux d'effort qui atteint 15 %, soit 8100 euros, pour les jeunes étudiants disposant de leur propre logement mais revenant régulièrement chez eux. Mais lorsque les intéressés habitent chez leurs parents tout en travaillant, l'aide fond drastiquement à 3%.

Qui ? 80% des ménages de parents

Dans huit cas sur dix, les ménages de parents (un ménage quand les parents sont ensemble, deux ménages quand ils sont séparés) déclarent aider financièrement leur enfant âgé de 18 à 24 ans. Le taux monte à 90% lorsque celui-ci est étudiant. A noter : dans cette tranche d'âge, 58% des jeunes résident chez leurs parents, 23% vivent dans leur propre logement et 19% habitent à la fois chez leurs parents et dans un autre logement.  

En vidéo

La chasse aux logements étudiants est ouverte

Le niveau de vie de la famille influence les choix des enfants en matière de logement et de poursuite d'études. Ainsi, le cas d'étudiants ayant leur propre logement mais revenant fréquemment à la maison est plus fréquent dans les familles aisées, davantage susceptibles de financer des études même lorsqu'elle nécessitent un logement étudiant. A l'inverse, les jeunes gens habitant chez leur parents tout en occupant un emploi ont pu être contraints de travailler en l'absence d'une aide suffisante pour des raisons financières.

Ecarts importants selon les moyens des parents

Le montant que les parents consacrent à leur jeune adulte augmente proportionnellement avec leur niveau de vie. Les 10% des ménages les plus aisés disent en effet l'aider à hauteur de 7050 euros par an en moyenne, soit près de 600 euros par mois. C'est près de cinq fois plus que les 10% des ménages les plus modestes qui déclarent, eux, dépenser 1310 euros, à peine plus de 100 euros par mois.

Enfin, le nombre d'enfants implique une baisse de l'effort financier consenti pour chacun. À revenu constant, plus le ménage compte d’enfants de moins de 14 ans, moins il a de chances d’aider le jeune adulte et plus le montant de l'aide est réduit. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter