Euro Millions : "Tout le monde peut être L'Élu"

Euro Millions : "Tout le monde peut être L'Élu"

DirectLCI
CONSO - Denis Muzet, sociologue et président de l'Institut Médiascopie, explique pourquoi, malgré une baisse relative des recettes des jeux d'argent et de hasard, les Français continuent de miser.

En 2013, les Français ont moins investi dans les jeux d'argent et de hasard, avec une baisse de 2,5 % par rapport à 2012. Pourquoi selon vous ?
A un moment donné, la crise finit par faire son effet. L'année dernière, en janvier, au moment du bilan 2012, on avait vu que paradoxalement, les Français continuaient à jouer. Sans doute, avaient-ils encore quelques euros à investir dans les jeux de hasard. Mais en 2013, ce mouvement a été freiné. Quand on a taillé dans les dépenses de santé, de nourriture, de vêtements... on finit par tailler dans le reste.

31,7 milliards d'euros de mises en 2013, ça reste tout de même une somme colossale...
Certes, mais cela s'explique par le fait que la crise peut aussi avoir un effet bénéfique sur certains jeux : en cette période difficile, les gens ont quand même besoin de consolation, d'une soupape de sécurité pour se permettre de rêver et de croire au bonheur. La Française des Jeux (FDJ), qui propose essentiellement des jeux de réseaux, tire donc son épingle du jeu parce que les gens aiment se rendre dans les lieux de convivialité. C'est un facteur de lien social très important qui apporte un double bénéfice : on va d'une part tenter sa chance et, d'autre part, partager un bon moment. Cela explique aussi pourquoi les jeux en ligne sont en baisse de 10 %.

Les gens savent que leurs chances de gagner sont infimes. Qu'est ce qui les pousse à jouer malgré tout ?
Dans un pays miné par de grandes inégalités, le jeu est profondément démocratique. Tout le monde est égal devant le hasard, chacun peut être "l'élu". Et puis, il y a la part de rêve, l'envie d'accéder à une grande fortune sans avoir de diplôme ou le bagage intellectuel qui permet de gravir les échelons sociaux. Et si les recettes de l'Euro Millions ont baissé de près de 8 %, c'est surtout dû à l'absence de grosse cagnotte en 2013. C'est aussi ce qui pousse la FDJ à lancer le jeux "My Million" (ndlr : lancé la semaine dernière, ce nouveau jeu garantit un millionnaire français par semaine).

>> Lire aussi notre article : L'addiction au jeu, "comme l'addiction aux drogues"

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter