Euromillions : le jackpot de 190 millions d’euros empoché par un Britannique

Mon argent

BONNE(S) ÉTOILE(S) - Le suspense du jackpot à 190 millions d’euros de l’Euromillions a pris fin ce mardi soir, en France et en Europe. Un parieur britannique a remporté cette somme énorme après avoir coché les cinq bons numéros et les deux bonnes étoiles. C’est la quatrième fois que les 190 millions - un gain maximal plafonné - tombent.

"Oh my goodness !" A moins qu’il ne soit resté sans voix, c’est probablement, peu ou prou, le genre de réaction qu’a dû avoir le Britannique qui a empoché mardi soir les 190 millions de l’Euromillions (ou 169 millions de livres outre-Manche). Un gain qui était mis en jeu pour la cinquième fois depuis le 24 septembre dernier, date à laquelle le jackpot avait atteint sa somme maximale. Une somme fixée donc à 190 millions d’euros depuis 2012 par les loteries des neuf pays qui participent à cet Euromillions (France, Royaume-Uni, Espagne, Portugal, Belgique, Irlande, Autriche, Suisse et Luxembourg).

Il a donc fallu attendre le 23e tirage consécutif pour que le gros lot tombe, sachant que le jackpot initial était de 17 millions d’euros le 23 juillet dernier, avant de monter semaine après semaine. C’est d’ailleurs la première fois depuis la création de cette loterie européenne en 2004 que le suspense dure si longtemps. C'était aussi la dernière occasion pour cette fois-ci. "Pour rappel, ce montant de 190 millions d’euros peut être proposé à cinq reprises maximum, avait en effet précisé la FDJ avant le tirage. Si ce soir (mardi, ndlr), au cinquième tirage, il n'y a toujours aucun gagnant de premier rang (5 numéros et 2 étoiles trouvés), le jackpot sera alors distribué au rang de gain suivant ayant au moins un gagnant." Il n'y a donc finalement pas eu besoin de sortir les calculatrices.

La quatrième fois que cette somme est remportée à l'Euromillions

Pour toucher cette somme astronomique, l’heureux joueur britannique a donc trouvé les cinq bons numéros (7-10-15-44-49) ainsi que les deux bonnes étoiles (3 et 12). Il a surtout été servi par la chance et parfaitement à l’heure du rendez-vous fixé par le sort puisqu’il ne disposait, comme les dizaines de millions de joueurs qui se sont à coup sûr précipités sur une grille d’Euromillions ce mardi, que d’une chance sur 140 millions environ de gagner.

Lire aussi

Alors qu’en France deux joueurs ont dû se "contenter" lors de ce même tirage d’un gain de rang 2 (5 bons numéros + 1 étoile) à hauteur de 5 227 531 euros, c’est la quatrième fois de l’histoire de l’Euromillions que le gain plafond de 190M€ est remporté. Il avait été précédemment remporté le 10 août 2012, déjà au Royaume-Uni, le 24 octobre 2014 au Portugal et le 6 octobre 2017 en Espagne. Jamais en France donc, où le gain le plus important s’élève à près de 170 millions d’euros. C’était en 2012 du côté des Alpes-Maritimes.

Et dans le monde, quel est le record de gain à une loterie nationale ? Et bien il date d’il y a à peine un an et cela s’est passé aux Etats-Unis. Avec un seul ticket (acheté 2 dollars, soit, 1,8€), un joueur a empoché la somme irréelle de 1,6 milliard de dollars en Caroline du Sud, soit 1,460 milliard d’euros ! Une somme qui équivaut environ à… cinq tonnes d’or. Le gagnant a même eu deux fois de la chance ce jour-là puisque la Caroline du Sud est l’un des huit Etats américains qui permettent (comme en France d’ailleurs) de rester anonyme après avoir empoché un tel gain.

Lire et commenter