Eurostar : le bon plan à 65 euros l'aller-retour (à condition d'être flexible)

Eurostar : le bon plan à 65 euros l'aller-retour (à condition d'être flexible)
Mon argent

VOYAGE - La compagnie ferroviaire propose un Paris-Londres à 32,64 euros (et le retour au même prix). Mais il faut accepter d'être prévenu de l'heure exacte d’embarquement 48 heures avant le départ.

Vous choisissez le jour du départ, mais pas l'heure. C'est la nouvelle offre proposée par Eurostar pour remplir ses rames vides. Une bonne affaire, à condition de ne pas avoir d'impératif. Voici en détail comment en profiter.

Une plateforme accessible avec un compte Facebook
Ces billets low-cost se réservent en ligne sur la plateforme Snap.eurostar.com créée pour l'occasion. Particularité : pour y accéder, il faut se connecter avec son compte Facebook.

 Réservation pour 1 à 4 passagers
Une fois connecté, vous déterminez le nombre de passagers (jusqu'à quatre) et vous accédez au calendrier de réservation, qui s'étend actuellement du 2 au 30 juin. Vous pouvez réserver des allers simples ou des allers-retours pour les liaisons suivantes :
Paris - Londres
Londres - Paris
Londres - Bruxelles
Bruxelles - Londres

► 32,60 euros le billet sans connaître l'heure à l'avance
Chaque billet coûte 25 livres (soit 32,64 euros). Mais ce tarif défiant toute concurrence est soumis à condition : vous choisissez la date et le moment de la journée (matin ou après-midi). L'heure exacte de départ ne vous sera donnée que 48 heures avant l'embarquement.

 Non échangeable, non remboursable
Si vous ne souhaitez pas changer votre choix, indiquez vos prénom et nom et entrez vos coordonnées bancaires pour payer. Soyez sûr de vous à cette étape car il s'agit de billets non échangeables et non remboursables. Reste à croiser les doigts pour que le train ne parte pas à 6 heures du matin. 

A LIRE AUSSI
>>
Les bons plans pour prendre le train pas cher >> Le billet de congé annuel pour obtenir jusqu'à -50%

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Le gouvernement envisage des mesures de durcissement nationales "dans les jours à venir"

Appelés à "défendre l’intérêt" du pays, les musulmans de France s’inquiètent d’une surenchère

Le Maroc condamne la publication des caricatures de Mahomet

Par âge, avec écoles ouvertes, local ou juste le week-end... 5 nuances de confinement

"Trop risqué", des médecins mettent en garde contre les conséquences d'un éventuel reconfinement

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent