Fête des mères : les cadeaux des enfants, c'est toujours un poème

Mon argent

CONTRIBUTIONS - Metronews a sélectionné les témoignages les plus loufoques ou touchants de nos lectrices abonnées à notre page Facebook. Vous devriez vous y reconnaître.

Ces témoignages ont été recueillis via la page Facebook de metronews . Merci pour vos contributions !

D.B.
Voilà le cadeau de l'année dernière (cf. photo ci-dessus). Imaginez la tête du papa en lisant ça. Les enfants ont de ces idées !

Laetitia N.-B.
Ma fille, alors en primaire, m’avait offert une (horrible) broche en forme de libellule (ou presque) en perles de rocaille rose flashy. Ma fille me tannait pour que je la porte. J’ai prétendu qu’aucun de mes vêtements n’irait avec… Jusqu’au jour où, en faisant des emplettes, je mets dans mon caddie un tee-shirt rose fluo fashion. Ma maligne de fille me demande si c’est pour moi ("bah oui"), me demande si je vais le porter ("bah oui") et d’enchaîner "Alors c’est bon maintenant tu pourras la mettre ma broche en libellule !" Argh ! Je me suis empressée de reposer ce tee-shirt qui, finalement, n’était plus si à la mode que ça. La libellule est portée disparue.

Laetitia D.
Pour ma première fête des mères, il y a sept ans, mon cher et tendre m’avait offert un épilateur ! J’avoue qu’on ne sait pas trop comment le prendre. Et je l’ai encore !

Marie M.
J’ai 37 ans et je fais toujours des cadeaux à ma maman. Pas un bouquet de fleur ou du parfum. Non, je mets un point d’honneur à les faire de mes mains chaque année. Après le poème à côté d’un bout de miroir collé sur une page pliée en deux ("Regarde en face pour découvrir la plus belle des mamans"), cette année je vais lui faire une série de coupons ("Bon pour un week-end à deux où tu veux", "Bon pour une journée de jardinage", "Bon pour une formation ordinateur"…) qu’elle pourra utiliser toute l’année.

Sylvie N.
Mon plus joli souvenir, c’est un cadeau que ma fille a fait à l’école. C’était de la confiture de bisous. En fait, un pot à confiture avec, à l’intérieur, plein de petits papiers de couleur où ma fille avait écrit plein de gentilles choses : tu es un soleil, tu es l’amour de ma vie, etc. Des années après, elle me disait "maman, on rouvre le pot ?" Je l’ai toujours.

Laurence F.-L.
J’ai eu un merveilleux collier en pépins de melon et un sublime collier de pâtes alimentaires peintes à la main. Je portais les deux colliers pour honorer le travail de mes enfants sous les yeux ébahis et admiratifs des mamans devant l’école qui me disaient que je méritais la médaille de la bravoure ! Mais voir les yeux pétillants de fierté de mes enfants valait bien le jeu.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter