Foire aux vins 2014 : "Chez les cavistes, comptez 8 euros pour une bonne bouteille"

Foire aux vins 2014 : "Chez les cavistes, comptez 8 euros pour une bonne bouteille"

Mon argent
DirectLCI
CONSO – Bruno Guarnieri, patron de "Le Décanteur" - caviste indépendant - nous livre ses conseils pour réussir sa Foire aux vins chez les cavistes.

De la piquette en ces temps de disette ? Pas forcément, on peut dénicher des "pépites" à partir de 8 euros, affirme Bruno Guarnieri, créateur de la Cave Le Décanteur , à Montrouge près de Paris.

Peut-on vraiment trouver de bons vins à moins de 5 € ?
De vraiment bons à moins de 5 € ? A ce prix-là, vu les coûts de production, ça ne peut être que des vins produits par de grands domaines, à l’échelle industrielle presque. Ce qui ne veut pas dire qu’ils sont mauvais. Mais ils ne peuvent toucher les vrais amateurs de vin. Ils ne procureront jamais une grande émotion. Ce n’est pas du snobisme, mais mon point de vue de caviste. Le vin est un produit noble, pas une lessive.

Les cavistes aussi en ont à la "carte" non ?
Oui, nous en trouvons mais c’est plus courant dans la grande distribution. Ceux que nous proposons, répondent alors à nos exigences de caviste : un vin d’un très bon rapport qualité/prix, qui a un joli nez, un poil de longueur. Un vin cohérent qui tient la route. Il y a eu ces dernières années, en raison des aléas climatiques, de nombreuses pressions sur les petits domaines alors, eux aussi, doivent vendre à un juste prix. C’est différent pour les coopératives qui alimentent le marché de la grande distribution. Nous, on est dans la passion. Le prix moyen chez un caviste tourne plutôt autour des 8 euros. Là, il y a de très beaux vins, riche en émotions et en plaisirs.

Comment les dénichez-vous ?
On va sur le terrain, on travaille notre réseau en amont et nous sommes aussi en contact avec de jeunes vignerons qui débutent. Je fais ce métier depuis trente ans… J’ai différentes possibilités. J’ai glané de nombreuses pépites ces derniers temps dans les terroirs ou lors de dégustations professionnelles.

Est-ce plus facile de trouver des rosés ou des blancs à ce prix ?
Il y a de plus en plus de volume pour le rosé, alors oui, il existe des vins intéressants, de jolies choses. Ce sont des vins plaisirs, de saison, à servir frais et à consommer rapidement… Pour les blancs, je suis plus réservé. C’est plus chargé au niveau œnologique. Les volumes ne sont pas très élevés. De toute façon quand ce n’est pas bon, c’est toujours trop cher même à 5 euros.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter