French Days : une seconde édition surprise de soldes la semaine prochaine

Mon argent
DirectLCI
BONS PLANS - Couronnés de succès pour leur première édition au printemps dernier, les French Days vont faire leur retour du 28 septembre au 1er octobre, annonce Le Parisien. Les six enseignes à l’origine de cet événement de soldes en ligne et en boutiques veulent même pérenniser les deux rendez-vous annuels.

C’est une initiative française, portée par six grandes enseignes. Les French Days font leur retour du 28 septembre au 1er octobre prochain, annonce ce vendredi Le Parisien. Showroomprivé, RueDuCommerce, Fnac-Darty, Boulanger, Cdiscount et La Redoute avaient déjà été à l’origine de la première édition qui s’est déroulée au printemps dernier, invitant les enseignes physiques ou en ligne à multiplier les promotions. 


Voici donc les "French Days de la rentrée", sorte de Black Friday 100% français qui interviendra d’ailleurs un mois jour pour jour avant l’événement commercial importé des Etats-Unis. "La volonté partagée des six enseignes fondatrices était de mettre en valeur le e-commerce français, qui réalise 82 milliards d’euros de chiffre d’affaires", explique Nathalie Balla, coprésidente de La Redoute, au Parisien.  Elle souligne le succès de la première édition, qui a attiré 43 millions de visiteurs en cinq jours dans les boutiques. Quelque 200 sites de e-commerce s’étaient également joints au mouvement. "Les volumes d’achat ont bondi de 50 à 100% selon les enseignes", se félicite-t-elle.

La seconde période n’a pas été choisie au hasard : elle correspond selon les instigateurs à une période "clé" et "traditionnellement tendue en termes de pouvoir d’achat". Il n’y a pas de ligne de conduite et chaque enseigne fixe ses remises comme le veut.Mais la cible principale reste les familles qui doivent s’équiper à la rentrée. Aucun secteur de vente n’est exclu des French Days.


Les French Days devraient se muer en deux rendez-vous réguliers au printemps et à la rentrée, espère Nathalie Balla. Des événements  qui viennent s’ajouter à des cycles de soldes déjà nombreux, entre les deux périodes annuelles fixées par l’Etat – mais sur le point d’être réduites chacune de 6 à 4 semaines, mais aussi le Black Friday, le Cybermonday et autres ventes privées.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter