Galères de vacances - En cas d'accident ou de souci de santé à l'étranger, quelle couverture sociale ?

DirectLCI
FRAIS DE SANTÉ - Une tuile, un imprévu, un souci... pour vous faire profiter au mieux de vos vacances, LCI a recensé les galères de l'été et leurs solutions. Vous craignez qu'un accident ou un pépin de santé survienne alors que vous vous dorez la pilule dans un pays européen ? Voici les démarches à effectuer en amont pour bénéficier de la Sécu locale.

Angine, insolation, intoxication alimentaire... Certains maux aiment, hélas, l'été, et surtout ne s'arrêtent pas aux frontières. Si vous consultez un médecin à l'étranger ou, pire, si vous devez être hospitalisé, la facture peut très vite monter. Mais en faisant le nécessaire auprès de la Sécu avant votre départ, vous pouvez  bénéficier d'une couverture sociale dans une trentaine de pays. 

La galère

Vous partez aux Baléares, à Rome ou à Genève, parmi tant d'autres exemples, et un accident ou un problème de santé vient assombrir le tableau. Outre le fait que cela risque de gâcher vos vacances, ce type de mésaventure est susceptible de générer des frais médicaux (parfois très lourds) qui vous seront réclamés sur place. 

La solution

Demandez avant votre départ à votre caisse d'Assurance maladie une Carte européenne d'assurance maladie (CEAM). Celle-ci permet de bénéficier d'une prise en charge de vos soins médicaux dans les mêmes conditions que les habitants du pays où vous passez quelques jours dans le cadre de vos vacances, d'un week-end, d'un séjour linguistique, d'un stage ou encore d'un déplacement professionnel. Voici comment cela fonctionne :


Demandez la carte 15 jours avant votre départ
La CEAM est éditée – gratuitement – à tout assuré du régime de sécurité sociale française qui la demande. Demandez-la deux semaines avant le voyage soit :
en ligne sur votre compte Ameli.fr ou sur l'application mobile (iOS ou android)

au guichet
par téléphone au 36 46 (6 ct/min + prix appel)

La carte (violette et plastifiée) est individuelle et nominative. Demandez en une pour chaque membre de la famille, y compris les enfants de moins de 16 ans. Elle est adressée par courrier postal (comptez deux semaines) et est valable deux ans au maximum.


• Voyagez l'esprit tranquille dans une trentaine de pays
La carte européenne de santé est acceptée
dans les pays de l'Union européenne : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne ( Baléares et Canaries comprises), Estonie, Finlande, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal (Madère et les Açores incluses), République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni (l'Angleterre, l'Ecosse, les Pays de Galles, l'Irlande du Nord, Gibraltar), Slovaquie, Slovénie, Suède ;
ainsi qu'en Islande, Liechtenstein, Norvège et Suisse.


• Présentez la carte au personnel médical pour ne pas avancer tous les frais
La carte vous permet d'accéder aux mêmes prestations que les assurés du pays (avant de consulter un médecin à l'étranger, assurez-vous qu'il est affilié à la Sécu locale). Ainsi, si la prestation est gratuite pour eux, elle le sera aussi pour vous et vous n'aurez donc pas à avancer d'argent. A l'inverse, si la prestation est payante, vous devrez avancer les frais mais vous pouvez demander le remboursement :
soit sur place, auprès de l'assurance maladie du pays de séjour,
soit une fois de retour en France : conservez les factures et justificatifs de soins et présentez les à votre caisse d'Assurance maladie accompagnés du formulaire S3125 "Soins reçus à l'étranger". Vous avez alors le choix entre vous faire rembourser sur la base des tarifs de la Sécu française ou des tarifs du pays du séjour.


A noter : Les soins peuvent être dispensés dans le secteur privé ou public mais en cas de dépassement d'honoraires ou de chambre individuelle, par exemple, ayez à l'esprit que tout n'est pas pris en charge. Dans les pays où la facture est très élevée, il est recommandé de souscrire à une couverture internationale qui garantit le remboursement des frais médicaux et le rapatriement. Pour vérifier les niveaux de prix et les modes de prise en charge de votre destination, rendez vous sur le site du Centre des liaisons européennes et internationales de sécurité sociale (CLEISS).

Le truc en plus

En cas d'urgence ou de demande tardive, un certificat provisoire (valable trois mois) faisant office de carte européenne de santé est directement délivré en ligne. En outre, la carte est utilisable en version dématérialisée sur l'appli ameli (iOS ou android). 

Plus d'articles

Sur le même sujet