Gaz, impôts, Airbnb... Tout ce qui change en décembre

CE QUI CHANGE LE PREMIER DECEMBRE
Mon argent

ÉCHÉANCES - Au 1er décembre, 4 millions de foyers vont subir une hausse de prix du gaz. Les contribuables qui se sont rendu compte après coup avoir mal rempli leur déclaration de revenus au printemps ont quant à eux jusqu'au 17 pour corriger leurs erreurs sur le site des impôts. Découvrez les principaux changements du mois.

Pas de quoi soulager le portefeuille des particuliers, en décembre. Les rares changements de tarifs concerneront en effet le gaz, qui sera de nouveau en hausse après avoir déjà enflé de 3% en novembre. Le dernier mois de l'année sera aussi l'occasion de moduler, pour les personnes concernées, l'avance de crédit d'impôt qui sera versée par le fisc en janvier. 

Découvrez ci-dessous les principaux changements et les principales dates à ne pas louper en cette fin d'année. 

Gaz : 1er décembre, hausse de 0,6% des tarifs réglementés

Les tarifs réglementés du gaz augmenteront de 0,6% hors taxe en moyenne au 1er décembre. La nouvelle grille tarifaire, appliquée par Engie à 4 millions d'abonnés, affecte les foyers dans des proportions qui varient en fonction de leur profil de consommation. La hausse moyenne se limitera ainsi à 0,1% pour les clients qui utilisent cette énergie pour la cuisson, à 0,3% pour ceux qui en ont un double usage cuisson et eau chaude et atteindra 0,6% pour ceux qui se chauffent avec cette énergie.

Lire aussi

Airbnb : 1er décembre, les sites obligés d'indiquer aux mairies les logements loués

La fête est peut-être finie pour les particuliers qui espèrent louer leur logement à des touristes sur des plateformes comme Airbnb ou  HomeAway davantage que le nombre de jours autorisé par leur mairie. Les sites de locations saisonnières ont en effet l'obligation, à compter de ce 1er décembre, de communiquer une fois par an aux villes qui le demandent la liste des logements qui ont été loués. 

Objectif : donner aux localités des moyens de contrôle pour vérifier que le nombre légal de nuitées autorisées n'a pas été dépassé. Certains particuliers sont en effet tentés de proposer leur logement sur différentes plateformes pour brouiller le décompte.  

Voir aussi

Crédit d'impôt : 5 décembre, date limite pour moduler votre avance

Garde d'enfant, femme de ménage, dons aux associations... Si vos dépenses donnant droit à des crédits ou des réductions d'impôt ont diminué en 2019 par rapport à 2018, vous allez devoir rembourser l'été prochain au fisc le trop perçu que celui-ci vous versera en janvier. Pour éviter d'avoir à reverser des mois plus tard cette somme que vous risquez d'avoir dépensée entre temps, il convient de moduler cette avance depuis votre espace particulier sur Impots.gouv.fr. Attention, la date limite pour effectuer cette démarche est fixée au jeudi 5 décembre.  

À noter que ce système s'applique aux crédits/réductions d'impôt ayant un caractère récurrent : emploi d'un salarié à domicile, frais de garde des jeunes enfants, dépenses liées à la dépendance, investissement locatif, dons aux oeuvres ou à des personnes en difficulté, cotisations syndicales. 

Lire aussi

En vidéo

ARCHIVES - Crédit d'impôt : pourquoi faut-il rembourser ?

Déclaration de revenus : 17 décembre, dernière chance pour la corriger en ligne

Il est encore temps, mais seulement jusqu'au 17 décembre, de corriger votre déclaration de revenus remplie au printemps. Un service de correction en ligne est en effet ouvert chaque année du milieu de l'été jusqu'à mi-décembre. Pratique, il permet de rectifier facilement après coup certaines erreurs : le montant des revenus, les éventuels réductions et crédits d’impôt ou encore la redevance télé. 

Voir aussi

Pour y accéder, identifiez-vous sur le site des impôts, avec votre numéro fiscal et votre mot de passe. Cliquez ensuite sur "Accéder à la correction en ligne" pour accéder au service. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter