Gaz : les tarifs réglementés vont très fortement baisser le 1er mars

Gaz : les tarifs réglementés vont très fortement baisser le 1er mars
Mon argent

FACTURE - Le recul des tarifs réglementés du gaz se confirme. Ceux-ci vont baisser en moyenne de 4,6% au 1er mars, nous indique ce jeudi la Commission de régulation de l'énergie. Les variations sont en partie le reflet des prix sur le marché du gaz, dont le cours est perturbé par le coronavirus.

Ils sont encore appliqués par Engie à 4 millions de foyers. Les tarifs réglementés du gaz vont baisser en moyenne de 4,6% au 1er mars par rapport au barème en vigueur en février, prévient ce jeudi 27 février la Commission de régulation de l'énergie, cette autorité administrative chargée de veiller sur le bon fonctionnement du marché de l'énergie en France. Sachant qu'ils avaient déjà reculé de 3,3% en février et de 0,9% en janvier. 

Ces diminutions bénéficient aux abonnés dans des proportions différentes selon leurs équipements alimentés par cette énergie. En détails, cette nouvelle  baisse est ainsi en moyenne de 1,2 % pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 2,7 % pour ceux qui ont un double usage cuisson et eau chaude, et de 4,8 % pour les foyers qui se chauffent au gaz. 

Lire aussi

En vidéo

Comment économiser sur sa facture de chauffage ?

Cette évolution résulte de l’application d'une formule tarifaire définie courant 2019. Celle-ci dépend en partie du cours du marché du gaz naturel, largement en repli depuis cet hiver. En cause : la production excédentaire de cette ressource accentuée par la réduction de la demande chinoise depuis que l'économie de ce pays (premier importateur mondial)  est en partie paralysée par le covid-19. 

Malgré quelques hausses en automne, les tarifs réglementés ont diminué au total de 18,6% depuis janvier 2019. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

EN DIRECT - Covid-19 : moins de 5000 contaminations en 24 heures, une première depuis septembre

Vers la fin de l’attestation de déplacement pour Noël ?

Allègement du confinement : les questions en suspens avant l'allocution d'Emmanuel Macron

"L’eau ça mouille… " : quand Monoprix ridiculise les restrictions dans les rayons

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent