Gaz : les tarifs réglementés vont baisser de 1,9% en janvier

Gaz : les tarifs réglementés vont baisser de 1,9% en janvier

BONNE NOUVELLE - Les tarifs réglementés du gaz, appliqués à 4,5 millions de foyers par Engie, vont baisser en moyenne de 1,9% le 1er janvier. Ce n 'est pas une surprise puisque les prix du gaz sont en recul sur le marché de gros et que la hausse de la taxe intérieure sur la consommation de gaz naturel (TICGN) a été abandonnée en raison du mouvement des Gilets jaunes.

Comme prévu en raison notamment du recul des prix du gaz sur le marché de gros, les tarifs réglementés du combustible, appliqués à près de 4,5 millions de foyers français par Engie, vont baisser en moyenne de  1,9% le 1er janvier, a annoncé ce jeudi après-midi la Commission de régulation de l'énergie (CRE). 

Après celle de décembre (-2,4%), cette baisse est la deuxième consécutive. Ces deux mois de baisse interviennent après une période de forte hausse des tarifs (+5,8% en novembre, +3,25% en octobre, +0,9% en septembre).  Dans le détail, cette baisse (hors taxe) sera "de 0,6% pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 1,2% pour ceux qui ont un double usage cuisson et eau chaude et de 2% pour les foyers qui se chauffent au gaz", indique la CRE.

En vidéo

L'exécutif annonce un moratoire sur les taxes sur les carburants, le gaz et l’électricité

Ces tarifs réglementés sont calculés mensuellement sur la base d'une formule mathématique et font l'objet d'un avis de la Commission de régulation de l'énergie (CRE). La formule prend en compte les coûts d'approvisionnement en gaz ainsi que 

d'autres coûts (acheminement, stockage, coûts commerciaux).

Au montant obtenu s'ajoutent les taxes, notamment la taxe intérieure sur la consommation de gaz naturel (TICGN), dont la hausse prévue en janvier a été abandonnée par le gouvernement face au mouvement des Gilets jaunes.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Éric Zemmour : immigration, retraite, natalité... ses arguments passés au crible

Présidentielle 2022 : Eric Zemmour remet en cause les limitations de vitesse et veut supprimer le permis à points

VIDÉO - "Sept à Huit" : les confidences d'Amel Bent sur sa douloureuse maternité

EN DIRECT - Présidentielle 2022 : "Du point de vue des idées, Zemmour c'est l'apogée du n'importe quoi", dénonce Castaner

REVIVEZ - OM-PSG : malgré deux buts refusés et un carton rouge, Marseille et Paris se quittent dos à dos dans ce "Classique"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.