Gommages, gels douche, dentifrices... vos microbilles sont dangereuses pour la planète

Mon argent

POLLUTION - Les microbilles seront interdites aux Etats-Unis début 2017. Ces minuscules particules de synthèse sont présentes dans certains exfoliants, gels douche, dentifrices. Le problème : elles menacent les océans. Explications.

On les trouve dans certains exfoliants, gommages, gels douche ou dentifrices. Les microbilles sont même un argument de vente pour les marques de cosmétique. Et pourtant ces particules qui partent dans nos canalisations finissent par perturber l'éco-système marin.

L' UFC-Que Choisir prévient ce dimanche 6 mars 2016 que ces petites billes de plastique pourraient faire l'objet d'une future interdiction européenne et appelle à les éviter dès à présent. Explications. 

EN SAVOIR + >>  Rogé Cavaillès, Caudalie, Leclerc... focus sur 7 produits potentiellement toxiques

Quel est le problème ? 
Il s'agit de particules de polymère de synthèse (polyéthylène ou polypropylène), c'est-à-dire du plastique. Quand leur diamètre est trop petit (inférieur à 0,1 mm), elles ne sont pas filtrées par les stations d'épuration et finissent donc dans les océans, selon une étude réalisée, déjà, en 2009 par des chercheurs néo-zélandais. Ces microbilles ont beau ne pas peser lourd face aux quatre à douze millions de tonnes de déchets plastique (bouteilles, emballages, sacs...) qui atteignent chaque année l'océan, elles posent un réel problème en raison de leur longévité; Elles mettent en effet des décennies à se dégrader.

 Est-ce mauvais pour la santé ? 
Ce plastique en lui-même ne présente pas de danger pour son utilisateur. Il est d'ailleurs utilisé dans les emballages alimentaires depuis des années. C'est une fois dans le milieu marin que ces particules posent problème, en perturbant par exemple le cycle de vie des huîtres, qui les confondent avec du phytoplancton, selon différents travaux publiés publiés dès 2014 et encore tout récemment en janvier 2016 par l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (Ifremer).

A noter Pour éviter de perturber l'éco-système des océans, sachez que le marc de café peut faire un excellent gommage.

 Quelles sont les solutions envisageables ?
Pour l'heure l'Union européenne n'a pas décidé d'interdire ces microbilles mais si elle suit la tendance qui se dessine outre-Atlantique, ces minuscules billes de plastique pourraient bientôt passer à l'index. En effet, les Etats-Unis les ont adopté une loi pour les bannir à compter de 2017. Le Canada envisage pour sa part d'interdire la vente de produits cosmétiques contenant ces particules d'ici fin 2018.

EN SAVOIR +
>> 
Déo, dentifrice, shampooing : repérez les substances chimiques indésirables
>> 
Trop de substances chimiques dans les produits pour bébé
>> 
Prix, marques, qualité : les idées reçues sur les cosmétiques

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter