Trains annulés pour Noël ? Du car à la voiture de location, ils promettent "un service maximal" pour vous sauver

Location de voiture, car longue distance, covoiturage, avion... Nous vous montrons comment voyager pour les vacances de Noël, malgré les grèves dans les transports.
Mon argent

FÊTES - A une semaine de Noël, les voyageurs savent désormais si leur train est maintenu ou supprimé, du moins pour le week-end des départs en vacances. Les sociétés de cars ou de location de voitures sont sur le pont pour proposer des solutions alternatives.

Devez-vous trouver une alternative à la dernière minute pour circuler pendant les vacances de Noël ? Si vous avez réservé des places dans un train circulant jusqu'à la fin du week-end, vous avez a priori reçu un SMS pour savoir s'il est maintenu ou non. Pour les départs programmés les jours suivants, il faudra encore pour savoir à quoi vous en tenir. Quoi qu'il en soit, la grève qui se prolonge depuis son coup d'envoi du 5 décembre -et qui pourrait encore durer- suscite logiquement des inquiétudes chez les usagers de la SNCF.  

Préférant assurer leurs arrières, les clients de la compagnie ferroviaire sont ainsi nombreux à se tourner vers des moyens de transport alternatifs. À commencer par les "cars Macron, comme par exemple ceux de la société Flixbus : "Cette année, les demandes de réservation pour la période des fêtes sont extrêmement fortes. À une semaine de Noël, elles sont 50% supérieures à l'an dernier. Cela s'explique non seulement par le développement de notre offre mais surtout par les grèves", explique à LCI Raphaël Daniel, porte-parole du réseau qui se partage le marché des cars longue distance avec son concurrent Blablabus. "Il s'agit d'un signal fort de l'inquiétude des usagers qui ignorent si leur train circulera pendant les vacances", interprète-t-il. 

Lire aussi

Nous proposons un service maximal pour Noël"- Raphaël Daniel, porte-parole de Flixbus

À l'heure actuelle, il reste encore des places dans ces cars. Mais ceux qui souhaitent voyager ce week-end ou les 23/24 décembre doivent s'attendre à ce que les dernières offres, de toute façon plus chères, disparaissent très vite. Pour faire face à cette demande exceptionnelle, Flixbus a en tout cas bel et bien décidé de "mettre le paquet afin de proposer un service maximal pour Noël", assure encore son porte-parole. 

Ayant anticipé la situation, Flixbus nous annonce ainsi avoir renforcé son offre de "25%" pour les liaisons nationales afin d'absorber la demande supplémentaire. Environ 400 cars, au lieu des 320 initialement prévus, circuleront donc dans l'Hexagone, sans oublier la centaine de véhicules reliant la France aux pays frontaliers tels que l'Allemagne ou l'Espagne. Au total, "un million de places" ont été rendues disponibles pour les fêtes. Il n'en demeure pas moins que "l'offre n'est pas extensible à l'infini"  pour cette société qui ne possède par directement ses cars mais travaille avec des partenaires locaux déjà mobilisés pour la période des fêtes. À noter que, par ailleurs, FlixMobility (la maison mère de Flixbus) lance dès ce mardi 17 décembre Flixcar, un service de covoiturage moyenne et longue distance, sans frais et qui se veut complémentaire avec le réseau de cars. 

Les fêtes sont de toute façon "une période de haute saison" - Salim Harrouche, fondateur de Ma-location-voiture.com

Parmi les autres solutions de repli, la location de voiture attire également de nombreux particuliers. "Nous ressentons incontestablement l'effet grève", indique à LCI Salim Harrouche, fondateur du comparateur Ma-location-voiture qui promet de trouver les meilleurs prix proposés par les principaux loueurs comme Avis, Sixt, Europcar ou Budget. Rappelant que les vacances de Noël correspondent de toute façon clairement à "une période de haute saison" -accompagnée donc d'une augmentation des prix-, il observe "tout de même une hausse plus importante par rapport aux années précédentes". 

Là encore, il est conseillé de ne pas tarder pour trouver un véhicule disponible à un prix acceptable : "Les parcs de nos partenaires sont en effet pris d'assaut. Nous notons déjà des difficultés pour trouver des monospaces ou des véhicules de première catégorie", prévient-il. Des modèles en effet particulièrement prisés pour les longs trajets en famille avec les enfants et le coffre plein de paquets ou par les célibataires rejoignant leurs proches. 

Nous incitons tous les propriétaires inactifs de la plateforme à proposer leur voiture à la location- Emmanuel Dubarry, responsable communication de Getaround (ex Drivy)

Pour élargir tant que possible son offre, le spécialiste de l'autopartage Getaround (ex Drivy) se rappelle pour sa part au bon souvenir de ses utilisateurs susceptibles de proposer une voiture à la location. "Nous avons en effet envoyé un mail à tous les propriétaires inactifs de la plateforme afin de les inciter à proposer leur véhicule à la location", révèle à LCI Emmanuel Dubarry, responsable communication du site qui revendique le premier rang européen du secteur. 

Car le taux d'occupation est déjà très élevé : "En fin de semaine dernière, le nombre de réservations pour la période des fêtes étaient déjà deux fois plus élevé que l'an dernier à la même date. Les utilisateurs se sont en effet organisés bien plus tôt, avant même de découvrir les annonces la SNCF", relève-t-on chez Getaround. Quant aux prix, ils sont forcément plus élevés pendant les fêtes qu'un quelconque jour de semaine, comme le veut le système de l'offre et de la demande. Pour autant, "par solidarité pendant cette semaine de Noël perturbée par les grèves, nous incitons les propriétaires à ne pas les augmenter dans les recommandations de tarifs que nous leur donnons". 

En vidéo

Avec la grève, le covoiturage a le vent en poupe

Des promotions proposées par des dizaines de sociétés pendant les grèves

Toute l'info sur

La réforme des retraites d'Emmanuel Macron

En outre, Getaround, comme des dizaines de sociétés (le site de location Ouicar, le loueur Avis, l'application de covoiturage Blablalines notamment)  mènent des opérations promotionnelles pendant les grèves. Ces avantages peuvent prendre la forme de codes promo, de cartes cadeaux ou de pourcentage de réduction. Certaines sont répertoriées ici par la SNCF ou là par la RATP.

Les deux réseaux publics se sont en effet eux aussi montrés prévoyants en lançant dès cet automne un appel à candidatures pour sélectionner des partenaires susceptibles d'aider leurs usagers à se déplacer malgré tout pendant les grèves, qui s'annonçaient déjà pour durer.  

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent