Grippe aviaire : peut-on manger du foie gras à Noël ?

Grippe aviaire : peut-on manger du foie gras à Noël ?

DirectLCI
SANTÉ - De nouveaux cas de grippe aviaire ont été détectés en France. Le Japon notamment a limité les importations de foie gras français. Pour autant, vous pouvez parfaitement en consommer pendant les fêtes. Un chercheur de l'Inra explique pourquoi en manger est sans danger.

A quelques semaines des fêtes, la grippe aviaire touche quelques élevages de volailles. Début décembre, 15 foyers ont été confirmés par les autorités sanitaires dans cinq départements (Dordogne, Landes, Haute-Vienne, Gers, Pyrénées-Atlantiques). Cette semaine, ce sont 15 autres foyers qui ont été détectés dans quatre départements du sud-ouest, portant le nombre total de cas confirmés à 30, selon le ministère de l'Agriculture. Certains pays, à commencer par le Japon, ont mis en place une limitation des importations de foie gras notamment.

Pour autant le ministère est formel : "l’influenza aviaire n’est pas transmissible à l’homme par la consommation de viande, œuf, foie gras et plus généralement de tout produit alimentaire". Vous n'avez donc aucune raison de vous priver de ces mets. Thierry Pineau, chef du département Santé animale à l'Institut de recherche agronomique ( Inra ) explique à metronews pourquoi il n'y a pas de raison de s'inquiéter.

Les virus identifiés sont sans danger pour l'homme
Les trois souches (H5N1, H5N2 et H5N9) découvertes dans les élevages touchés par la grippe aviaire ne sont pas transmissibles à l'homme. "Ces virus ont un tropisme extrêmement fort pour les oiseaux mais pas pour les humains", rassure Thierry Pineau en précisant qu'"aucun trouble n'a été observé sur les humains au contact des volailles contaminées par ces virus. Ceux-ci ne peuvent d'ailleurs pas être comparés au H1N1 qui avait sévi en 2009."

EN SAVOIR + >> Grippe A, H1N1, H5N1, H7N9... la grippe dans tous ses états

 Le mode de contamination n'est pas alimentaire
"Non seulement la cuisson détruit le virus (notamment dans le cas du poulet ou de la dinde cuits à cœur). Mais surtout, dans tous les cas, la pathologie ne se transmet pas aux hommes par voie alimentaire mais par le contact avec les volailles contaminées", assure le scientifique. Autrement dit, ce sont avant tout les personnes qui vivent en contact avec les animaux malades qui sont exposées. De quoi rassurer encore plus, si c'était nécessaire, les consommateurs les plus méfiants.

 Les pays qui limitent les importations le font pour protéger leurs élevages
Les pays qui prennent des mesures pour limiter les importations cherchent à ne pas mettre en danger leurs animaux. "Leur but est d'éviter qu'une fiente ou une plume contaminée qui pourrait être collée à une cagette contamine leurs volailles", précise le chercheur. En attendant, en France, la solution de l'abattage a été privilégiée autour des zones concernées.

A LIRE AUSSI >> Comment choisir un bon foie gras

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter