Hausse de la "taxe Chirac" : pourquoi vos billets d'avion devraient augmenter en 2020

Mon argent

TARIFS - Le projet de Budget 2020 prévoit l'ajout d'une écotaxe à la "taxe Chirac" déjà appliquée aux billets d'avion. La mesure, votée jeudi par les députés (mais pas encore par les sénateurs), implique une majoration des prix de 1,5 à 3 euros en classe éco et 9 à 18 euros en business.  

Hausse à l'horizon pour les voyageurs qui prennent l'avion. Dès 2020, les prix des billets devraient en effet augmenter de 1,5 à 3 euros en classe économique et de 9 à 18 euros en classe affaire (sauf pour les liaisons avec la Corse ou les collectivités d'Outre-mer). Les députés ont en tout cas  donné leur feu vert, jeudi 17 octobre, à une augmentation de la taxe de solidarité sur les billets d'avion, baptisée 'taxe Chirac". 

La mesure, inscrite dans le projet de loi de finances pour l'an prochain, consiste à intégrer l'écotaxe impulsée par la ministre de la Transition écologique et solidaire Élisabeth Borne. À noter cependant que la droite dit redouter une fragilisation supplémentaire des compagnies aériennes déjà en difficulté (après les faillites d'XL AIrways et Aigle Azur) et qu'un vote des sénateurs est encore requis pour qu'elle soit actée. 

Lire aussi

Et la taxation du kérosène ?

Cette taxe, créée en 2005, avait jusqu'ici uniquement vocation à contribuer au financement des pays en voie de développement. L'augmentation en question est destinée à financer également les infrastructures de transport en France, notamment le ferroviaire plus favorable à l'environnement.

La majoration des prix pourrait ne pas s'arrêter là. L'application, au niveau européen cette fois, d'une autre taxe sur le carburant des avions et des bateaux est également dans l'air. Sans que rien n'ait été voté à ce stade, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire, a cependant plaidé mardi pour l'instauration de cette taxation européenne, qui vise ainsi principalement le kérosène. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter