Hausse des tarifs de l'électricité de 5,9% : la balle dans le camp du gouvernement

Mon argent
DirectLCI
CALCULS - La Commission de régulation de l'énergie a publié ce mardi sa délibération préconisant une augmentation de 5,9% TTC des tarifs bleus d'EDF. Une proposition que le gouvernement a déjà assuré ne pas avoir l'intention de suivre... en tout cas cet hiver.

La hausse, déjà préconisée dans des documents préparatoires, reste aussi élevée que lors des premières discussions. La Commission de régulation de l'énergie (CRE) a formellement recommandé au gouvernement une hausse de 5,9% TTC des tarifs réglementés de l'électricité, indique-t-elle ce mardi 12 février sur son site.


Cette autorité indépendante, chargée notamment de veiller au bon fonctionnement du marché de l'électricité, propose donc de fixer le prix du mégawatt-heure à 8,3 euros HT pour les 26 millions de foyers abonnés aux tarifs bleus. Cette évolution tient notamment compte de "l'augmentation importante des prix sur les marchés de gros de l'énergie [...] en raison de la conjoncture internationale", explique la CRE. 

Le gouvernement a promis un gel des tarifs cet hiver

En dépit de son caractère officiel, cette préconisation ne peut cependant pas être validée sans l'accord du gouvernement. S'il le souhaite, l'exécutif dispose en effet de trois mois pour s'y opposer. Ce qu'il va bel et bien faire, à en croire les récentes déclarations du ministère de la Transition écologique et solidaire.  "Le gouvernement, comme la loi l'y autorise, n'appliquera pas ces hausses tarifaires", avait-il assuré à l'Agence-France Presse le 30 décembre, au moment où cette importante augmentation avait été évoquée pour la première fois. 


Un engagement qui tient en tout cas pour la période hivernale, comme l'avait déjà promis de son côté le Premier ministre. Edouard Philippe avait en effet annoncé au début du mouvement des Gilets jaunes un gel des tarifs cet hiver. La question reste ouverte pour la suite. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter