Prix des assurances en hausse en 2017 : les règles pour partir chez la concurrence

Prix des assurances en hausse en 2017 : les règles pour partir chez la concurrence

DirectLCI
ASSURANCES - La hausse des prix se confirme pour 2017. Dans le sillage de la Maif, la Matmut annonce une augmentation médiane de 1,7% en auto et de 2,3% en habitation (hors taxes). L'occasion de faire jouer la concurrence d'autant que la loi Hamon a franchement simplifié les règles pour résilier. Mode d'emploi.

Le ton est donné par les premières compagnies ayant d'ores et déjà prévu des hausses de tarifs pour 2017.  A la Matmut, ce sera 1,7% d'augmentation médiane hors taxes pour l'assurance automobile et 2,3% pour la multirisques habitation, selon les informations dévoilées par la société d'assurance de mercredi 16 novembre.  Même tendance à la Maif, qui avait dévoilé sa plitique tarifaire  fin octobre :  1,5% à 2,5% en moyenne et hors taxes pour assurer un véhicule et 1% à 2%  pour un logement.


Les facteurs de hausse sont multiples. Pour la couverture auto, non seulement les accidents mortels sur la route sont repartis à la hausse (+30,4% par rapport à l'année dernière selon les derniers chiffres de la Sécurité routière) mais aussi le prix des pièces détachées automobiles a grimpé de 2% en un an. Pour la couverture habitation, les catastrophes naturelles qui se sont multipliées cette année ont alourdi la facture des assureurs, à commencer par les inondations de mai-juin qui ont causé des dommages estimés à 2 milliards d'euros. 


En outre, les clients vont se voir répercuter l'augmentation de 4,30 à 5,90 euros de la taxe prélevée sur les contrats d'assurance-dommages l'an prochain pour financer le fonds d'indemnisation des victimes d'actes de terrorisme (FGTI). Sans oublier que la baisse des taux d'intérêt des crédits immobiliers ou des assurances-vie représente un manque à gagner pour les compagnies.

Résilier avec la loi Hamon : mode d'emploi

Si, pour garder leurs clients, les compagnies ont gelé ou limité la hausse des tarifs ces dernières années, "cette tendance n’est plus tenable compte tenu de l’inflation du nombre et des coûts d’indemnisation des sinistres", selon le directeur général de LesFurets.com, Hamid Benamara. Ceux qui voudraient faire jouer la concurrence pour trouver moins cher ailleurs ont une marge de manoeuvre assez large depuis la loi Hamon de 2015. Voici les règles pour résilier votre contrat.


> Il n'est plus nécessaire d'attendre l'échéance

Pour les assurances multirisques habitation, automobile et moto ou affinitaires (c'est-à-dire liées à un produit ou à un service précis tel qu'un téléphone par exemple), vous pouvez mettre fin à votre contrat avant son échéance.


> Un mois de préavis à respecter

Vous pouvez résilier à tout moment dès l'instant où vous avez souscrit voilà au moins un an. La résiliation devient effective un mois après la réception de la demande par l'assureur. C'est le nouvel assureur qui s'occupe de toutes les démarches.


> Un an d'engagement minimum

En signant un nouveau contrat, ayez conscience que vous vous engagez pour un an avec votre nouvel assureur. En clair, ce n'est qu'une fois la première année passée que vous pouvez le quitter à votre guise.

En vidéo

Assurances : la résiliation à tout moment bientôt autorisée

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter