Hausse du tarif des péages sur l'autoroute : les concessionnaires vont-ils faire un geste ?

Mon argent

Toute L'info sur

La Matinale

LE CHIFFRE ECO - Dans sa lettre adressée aux Français, Emmanuel Macron a invité les sociétés autoroutières, particulièrement visées par les actions des Gilets jaunes, à faire des efforts concernant les tarifs des péages.

C'était - et c'est toujours - une des principales cibles des actions des Gilets jaunes. Rares sont les péages français qui n'ont pas vu l'une de leur barrière relevée pour permettre aux automobilistes de ne pas verser quelques sous en contrepartie du droit à circuler sur l'autoroute. C'est dans ce contexte tendu que devrait intervenir, au 1er février, la hausse tarifaire moyenne de 1,8%, le 1er février prochain, comme l'autorisent les contrats de concession entre l'Etat et les sociétés autoroutières.

Emmanuel Macron s'en doute bien, lui qui, dans la lettre qu'il a adressée aux Français dimanche 13 janvier, annonce inviter Vinci et ses concurrents à faire des efforts pour diminuer l'impact financier des hausses tarifaires sur les automobilistes. Ces sociétés ont déjà proposé le gel du tarif mais celui-ci ne constitue pas une bonne solution car le passé a montré que cette proposition avait des effets de rattrapage sur le niveau du péage par la suite. Le ministère des Transports pense surtout à des formules d'abonnement locales avantageuses, que les entreprises seraient invitées à rembourser pour leurs employés, au même titre que les titres de transport ou les indemnités kilométriques.

Ce lundi 14 janvier 2019, Claire Fournier, dans sa chronique "Le chiffre éco", nous parle des péages et des gestes des concessionnaires. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale du 14/01/2019 présentée par Pascale de La Tour du Pin sur LCI. Du lundi au vendredi, dès 5h45, Pascale de La Tour du Pin vous présente la Matinale entourée de ses chroniqueurs.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter