Dernier jour pour déclarer ses revenus : voici les erreurs les plus fréquentes et comment les éviter

Dans les départements numérotés de 55 à 976, les contribuables ont jusqu'à minuit, ce jeudi, pour remplir leur déclaration de revenus en ligne. De ce fait, les appels affluent aux centres d'impôts.
Mon argent

IMPÔTS - La période des déclarations en ligne arrive à son terme ce jeudi soir. Crédit d'impôt, séparation, job étudiant... Le gouvernement a listé les principales erreurs pour vous éclairer dans cette démarche parfois complexe. Voici comment ne pas se tromper et quelles cases remplir.

Plus que quelques heures pour déclarer vos revenus en ligne. Si vous habitez dans un département numéroté 55 à 976, vous avez jusqu'à ce jeudi 11 juin, à 23h59 dernier délai, pour accomplir cette tâche administrative. Pour les autres, l'échéance est déjà passée (le 4 et le 8 juin selon le lieu de résidence). 

Les rares contribuables qui déclarent sur papier (cela n'est autorisé que pour les personnes n'ayant pas accès à Internet) ont jusqu'au 12 juin pour renvoyer leur formulaire. Autre exception : certains professionnels qui déclarent les produits de leur activité avec leur revenu personnel ou les usagers qui doivent déclarer des revenus dont les justificatifs ou calculs sont effectués par des tiers ont quant à eux jusqu'au 30 juin pour déclarer.

Lire aussi

Alors que les contribuables sont parfois perdus face à leur déclaration, avec des centres d'appel des impôts pris d'assaut cette année, comme le montre la vidéo en tête de cet article, le site du "droit à l'erreur" du gouvernement Oups.fr a établi la liste des oublis ou erreurs les plus fréquents. Voici les 10 premières, avec des conseils pour les éviter. 

1. Oublier de signaler que l'on a pas de télé

En l'absence de téléviseur chez vous (résidence principale ou secondaire), il convient de cocher la case "Contribution à l'audiovisuel public" (0RA). Sinon, vous paierez à tort 139 euros de redevance. 

2. Confondre les différentes pensions alimentaires

S'il s'agit d'une pension alimentaire que vous versez, il convient de le déclarer dans la rubrique "6 - charges déductibles". Des lignes distinctes sont à renseigner si le bénéficiaire est un enfant majeur, un enfant mineur ou une autre personne ainsi que si la pension est versée à la suite d'une décision de justice.

3. Se tromper dans le montant des frais de garde 

Ces frais engagés pour les enfants de moins de 6 ans (au premier janvier 2019) peuvent donner lieu à un crédit d'impôt de 50% de ces dépenses. Mais notez bien que vous devez déduire du montant à déclarer les frais de nourriture et les aides perçues de la part de la Caisse d'allocation familiale ou éventuellement de votre employeur. 

Signaler un enfant étudiant apporte 183 euros de réduction d'impôt

4. Mal déclarer les enfants à charge en cas de divorce ou séparation

L'enfant est considéré à la charge du parent chez lequel il habite. Lorsqu'il est en garde alternée, il peut être pris en compte de manière égale au sein du foyer fiscal de chacun. L'avantage qui se répercute sur le quotient familial est alors partagé en deux. Il  convient d'indiquer si l'enfant est à votre charge exclusive (cases F ou G) ou en résidence alternée (cases H ou I).

5. Oublier de déclarer que son enfant poursuit des études

Qu'il soit au collège, au lycée ou déjà en études supérieure, votre enfant (même majeur donc) vous donne droit à une réduction d'impôt de respectivement 61 euros, 153 euros et 183 euros, dès l'instant où il est à votre charge ou rattaché à votre foyer fiscal. A noter que c'est la situation de l'enfant au 31 décembre 2019 qui compte. Il convient de la signaler dans la rubrique correspondant au niveau de scolarité (7EA, 7EC ou 7EF) et pour un enfant en garde alternée (7EB, 7ED ou 7EG).

6. Se tromper de formulaire pour déclarer des revenus fonciers

Si vous tirez des revenus d'un bien immobilier dont vous êtes propriétaire, vous pouvez relever du régime micro-foncier, s'ils ne dépassent pas 15.000 euros bruts sans les charges. Il convient alors de les mentionner dans la rubrique 4BE de la déclaration classique (n° 2042). En revanche, si vous relevez du régime réel ou optez pour celui-ci, vous devez non seulement remplir une déclaration annexe (N° 2044 ou 2044 spéciale) mais aussi reporter vos montants en rubriques 4BA et suivantes de votre déclaration de revenus principale n° 2042.

Crédit d'impôt pour travaux d'économie d'énergie seulement pour la résidence principale

7. Demander un crédit d'impôt pour des travaux d'isolation n'y donnant pas droit

Le crédit d'impôt pour la transition énergétique est égal à 30% des dépense (ou 15% dans certains cas). Il est réservé à certains travaux tels que le remplacement de fenêtres en simple vitrage par du double vitrage, l'installation d'un équipement de chauffage ou de production d'eau chaude sanitaire fonctionnant au bois, énergie solaire ou autre biomasse, les matériaux d'isolation thermique (hors portes ou fenêtres), le système de charge d'un véhicule électrique, parmi tant d'autres exemples. Il convient de vérifier non seulement que vos opérations y sont éligibles mais aussi que le logement concerné vous y donne droit. Il doit en effet s'agir de votre résidence principale et celle-ci ne devait être ni neuve ni très récente (moins de deux ans) au moment du début des travaux. 

Ce crédit d’impôt porte sur les équipements, matériaux et appareils figurant sur la facture de l'entreprise qui les installe. Le coût de la main d’œuvre est, sauf cas particuliers, exclu du calcul et donc à déduire. Il convient de mentionner les montants (dans la rubrique "travaux dans la résidence principale : dépenses pour la transition énergétique" si vous déclarez en ligne ou sur le formulaire n°2042 RICI si vous déclarez sur papier. A noter que ce système de crédit d'impôt est en train d'évoluer pour être totalement remplacé par une prime (Ma Prime Rénov') à partir de 2021.

8. Confondre les différentes dépenses liées à la perte d'autonomie

Que vous soyez chez vous ou en maison de retraite, différentes dépenses liées à la perte d'autonomie donnent lieu à des avantages fiscaux. Il convient de déclarer les dépenses d'emploi à domicile (pour les tâches ménagères ou préparation de repas par exemple) ligne 7DB, en ayant pris soin de déduire les aides perçues (par exemple l'allocation personnalisée d'autonomie). Les dépenses liées à la dépendance et les dépenses d'hébergement facturées par un EHPAD doivent quant à elles figurer ligne 7CD et 7CE si un deuxième membre du foyer est concerné. Enfin, si vous avez fait installer des équipements (siège de douche mural, rampe, WC surélevés...), vérifiez ici qu'ils figurent dans la listes d'équipements pour personnes âgées ou handicapées donnant droit à un crédit d'impôt.  

Les jobs étudiants exonérés d'impôt jusqu'à 4.564 euros

9. Mal déclarer ses cotisations d'épargne retraite

Les cotisations que vous versez sur un plan d'épargne retraite (PERP) ou aux régimes de retraite complémentaires (Prefon, Corem…) sont déductibles de vos revenus. Vous ne devez cependant pas les déduire directement du montant de vos salaires mais les déclarer lignes 6RS, 6RT, 6RU. N'oubliez pas non plus de déclarer dans les cases 6QS, 6QT, 6QU les cotisations que vous avez versées et celles que votre employeur a versées aux régimes de retraite obligatoires de votre entreprise (dit "article 83"), ainsi que l'abondement de votre employeur au PERCO. 

10. Oublier de déclarer les revenus de vos enfants à charge

S'ils perçoivent des revenus, qu'ils soient mineurs ou majeurs rattaché à votre foyer fiscal, vous devez les intégrer à votre déclaration de revenus. Il convient alors de déclarer dans la catégorie correspondant au revenu perçu : revenus d'activité, pensions, revenus de capitaux mobiliers ou de revenus fonciers. A noter que les jeunes qui perçoivent des salaires bénéficient d'exonération : 3 fois le Smic mensuel (4.564 euros) pour les étudiants de moins de 25 ans, le Smic annuel (18.255 euros) pour les apprentis. Il convient alors de déclarer seulement la partie du salaire qui dépasse. A noter que les gratifications de stage sont exonérées à hauteur du Smic annuel. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent