Redevance télé : elle n'augmentera pas l'an prochain

Redevance télé : elle n'augmentera pas l'an prochain

Mon argent
DirectLCI
IMPÔTS - Pas de hausse en vue pour la contribution à l'audiovisuel public. Elle devrait donc rester à 139 euros. Le gouvernement l'a préconisé dans son projet de Budget pour 2019 présenté ce lundi.

Elle a augmenté de 21 euros en dix ans. La redevance télévisuelle (139 euros actuellement) ne devrait pas subir de hausse l'an prochain. C'est en tout cas ce que prévoit le projet de loi de finances pour 2019 présenté ce lundi 24 septembre par le gouvernement. Le texte justifie cette bonne nouvelle par "une réforme de l’audiovisuel public" visant notamment à "passer d’une logique de diffuseur à une logique d’éditeur de contenus" et permettant de "dégager 35 millions d'euros dès 2019, et, pour la première fois depuis dix ans, de ne pas augmenter la contribution à l’audiovisuel public."

Pour mémoire, cette contribution à payer tous les ans en même temps que la taxe d'habitation - par les contribuables n'ayant pas déclaré ne pas avoir de télévision- était de 116 euros en 2008, 118 euros en 2009, 121 euros en 2010, 123 euros en 2011, 125 euros en 2012, 131 euros en 2013, 133 euros en 2014, 136 euros en 2015, avant d'augmenter chaque année d'un euro jusqu'à 2018. La suppression de la taxe d'habitation pour une partie des ménages va cependant impliquer une nouvelle façon de la percevoir, dont les modalités n'ont pas encore été évoquées. 

En vidéo

La redevance télé, un sujet sensible

A l'heure où le bon vieux poste cathodique a laissé place à de nombreuses façons de regarder les programmes télévisuels, il n'est pas non plus question, pour l'instant du moins, de créer une taxe sur les tablettes en cas de réforme de la redevance télé. Toutefois, le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin a assuré mi-septembre qu'il n'y aurait "aucune taxe nouvelle"dans ce domaine, mettant un point final à un cafouillage qui avait eu lieu mi-septembre au sein du gouvernement. Il n'est cependant pas exclu que d'ici à la fin du quinquennat, ceux qui regardent la télé sur tablette ou smartphone soient mis à contribution.  

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter