Prélèvement à la source : quel taux pour ceux qui ont commencé à travailler en 2018 ou 2019 ?

Mon argent
IMPÔT - Vous êtes entré depuis peu dans la vie active et le fisc ne connaît pas encore votre situation financière et familiale puisque vous n'avez pas encore rempli de déclaration de revenus. Dans un premier temps, un taux neutre va être appliqué à vos salaires. Puis une régularisation interviendra pendant l'été. Pour vous éviter une avance de trésorerie, une modulation est dès à présent possible.

Vous avez commencé à travailler en 2018 ou en 2019. Vous n'avez donc jamais rempli de déclaration de revenus. Vous ne disposez donc pas encore de taux de prélèvement à la source personnalisé puisque celui-ci est  calculé par l'administration fiscale à partir des informations mentionnées dans cette fameuse déclaration, qui perdurera année après année au printemps.


Ne croyez pas pour autant que vous allez échapper à la retenue de votre impôt directement sur vos salaires. Contrairement à vos glorieux aînés, vous n'aurez ainsi pas la chance de bénéficier d'une année de décalage entre vos premiers salaires et votre premier impôt. "Votre employeur appliquera un taux non personnalisé correspondant à la rémunération qu'il vous verse", précise l'administration française sur son site.  

Une régularisation, à la hausse ou à la baisse, à l'été 2019

Ce taux "non personnalisé" (ou neutre) correspond à celui d'un célibataire sans enfant et varie en fonction des revenus selon un barème fixé par la loi (par exemple, 0% pour un revenu mensuel imposable de 1.000 euros, 0,5% pour 1.450 euros, 2,5% pour 1.600 euros, 6% pour 1.900 euros  ou encore 10,5% pour 3.000 euros). Ainsi, plus le salaire est élevé, plus le taux est élevé. Et inversement, au point qu'il devient nul en dessous d'un salaire mensuel imposable de 1.404 euros par mois, précise le ministère de l'Economie et des Finances dans ses fiches pratiques publiées fin décembre. A noter que les contrats de moins de deux mois permettent de bénéficier d'un abattement de 615 euros, c'est à dire que vos revenus imposables sont diminués de cette somme.


En cas d'écart entre votre taux réel d'imposition et votre taux de prélèvement, une régularisation à la hausse (prélèvement supplémentaire) ou à la baisse (remboursement) interviendra de toute façon à la fin de l'été 2019. Entre temps, le fisc aura en effet traité la déclaration portant sur vos revenus de 2018 et que vous aurez remplie au printemps 2019. Un nouveau taux sera calculé par la même occasion. Et pour ceux qui commencent à travailler en 2019, il faudra évidemment attendre l'été 2020.


Pour éviter d'attendre l'été, vous pouvez vous rendre dès à présent à votre centre des impôts pour demander un taux "personnalisé" correspondant à votre salaire et bénéficier ainsi d'une modulation.

En vidéo

VIDÉO - Le calendrier fiscal 2019

Enfin, si vous commencez à travailler tout en restant rattaché au foyer fiscal de vos parents, il n'est pas question de transmettre le taux personnalisé de vos parents à votre employeur. Bercy a décidé de vous attribuer un taux non personnalisé, ce qui vous évitera dans bien des cas d'être prélevé à un taux plus élevé que celui correspondant à votre niveau de revenus.


A noter que pour poser vos questions aux agents des finances publiques, un service téléphonique dédié au prélèvement à la source est joignable au 0.809.401.401 (numéro non surtaxé).

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Impôts et prélèvement à la source : le grand basculement

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter