Vacanciers évacués après les incendies : hébergement d'urgence, biens carbonisés, annulation... comment faire marcher les assurances ?

DirectLCI
INTERVIEW - Des milliers de vacanciers ont été évacués en raison des incendies qui sévissent dans le Sud du pays. Que prévoient les assurances, qu'il s'agisse d'une maison de vacances, d'une location, d'un séjour à l'hôtel ou encore au camping ? Hervé de Veyrac, assureur à Marseille, explique à LCI que tout dépend du contrat passé avec l'hébergeur et des assurances dont dispose l'assuré de son côté.

Au plus fort des incendies qui se sont déclarés dans le Sud-Est et la Corse lundi 24 juillet 2017, près de 12.000 personnes ont été évacuées par mesure de sécurité. Parmi elles, les vacanciers de Bormes-les-Mimosas, dans le Var, dont les habitations se trouvaient en lisière de la trajectoire des flammes, ont dû passer deux nuits dans des gymnases, dans des salles municipales ou sur la plage dans des sacs de couchage.

Prise en charge, remboursement, annulation sans frais... que prévoient les assurances pour les vacanciers qui ont vu leur séjour interrompu ou carrément annulé ? Hervé de Veyrac, assureur installé à Marseille et représentant au sein de la Fédération nationale des syndicats d'agents généraux (Agea), est en contact direct avec plusieurs clients concernés avec les incendies.


"Difficile de généraliser dans la mesure ou tout dépend non seulement du contrat passé avec l'hébergeur mais aussi des assurances dont dispose l'assuré de son côté, qu'il s'agisse des garanties incluses dans sa multirisque habitation, d'une assurance annulation qu'il aurait pu prendre en réservant son séjour ou encore des garanties incluses dans sa carte bancaire", explique-t-il à LCI. 

En vidéo

La cellule Vulcain : brigade à la recherche d’indices suite aux incendies de feux de forêt

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter