"J'en arrive à être impoli en décrochant" : une pétition contre le démarchage téléphonique lancée par des associations

"J'en arrive à être impoli en décrochant" : une pétition contre le démarchage téléphonique lancée par des associations
Mon argent

Toute L'info sur

Le 13h

Des associations de consommateurs lancent une pétition pour interdire purement et simplement le démarchage téléphonique. Un projet de loi discuté la semaine prochaine à l'Assemblée, manque d'ambition selon ces associations.

Ils sont dérangés pas moins de quatre fois par jour. A chaque fois, Guy et Reine-Marie Loubatières notent les numéros et rappellent pour savoir à qui ils ont affaire. Sans résultat. Ce sont des démarcheurs téléphoniques qui font miroiter des offres commerciales : économies d’énergie, assurances, alarme... Ils se présentent comme des organismes officiels pour gagner la confiance des consommateurs. Mais les numéros ne renvoient vers aucune société. 

Les Loubatières ne sont pas inscrits sur Bloctel, la liste d'opposition qui permet de se protéger des démarcheurs. Mais ce dispositif qui existe depuis trois ans montre ses limites. Il comporte trop de dérogations faciles à contourner. Pour l'UFC que choisir, il faut sortir de cette logique de liste rouge.  

Lire aussi

"Il faut arrêter avec ce système de liste d'opposition et basculer vers un système, comme c'est le cas au Portugal et depuis récemment au Royaume-Uni, c'est-à-dire le consentement préalable express avant d'être démarché comme c'est le cas pour les courriels et les SMS", explique Cédric Musso de l'UFC-Que choisir". Pour cela, plusieurs associations,CLCV, la CSF, la CLCV, Familles rurales, l’UFC-Que Choisir et l’UNAF, ont lancé une pétition ce lundi pour réclamer la mise en place de ce dispositif. 

Les associations de consommateurs réclament également des sanctions renforcés . Bien au delà des 75000 euros actuellement prévus par la loi.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent