"La Note Que Choisir" : un label de plus mais c'est pour la bonne cause

"La Note Que Choisir" : un label de plus mais c'est pour la bonne cause

COURSES - L'association de consommateurs lance La Note Que Choisir, un nouveau repère visant à guider les clients lors de leurs achats. Un label de plus qui a sa propre logique et qui est attendu courant novembre dans les magasins. Explications.

Trop de logos, labels et allégations estampillés sur les poulets élevés en plein air, les cosmétiques bio ou encore les plaquettes de chocolat équitable ont tendance à vous embrouiller quand vous faites vos courses. Pour vous simplifier la vie, l'UFC-Que Choisir veut vous en ajouter un : le sien, dénommé La Note Que Choisir. Ce qui paraît paradoxal de prime abord peut en fait s'avérer utile. 

Car cette fois-ci, il ne s'agit pas d'une mention dont le client connaît rarement la signification exacte, souligne l'association de consommateurs en citant l'étude Green Label Equity menée par l'Ifop et qui montre que 59% des Français doutent de la fiabilité des labels. Il s'agit là, en revanche, d'une note qui ne peut être accolée qu'aux seuls articles ayant obtenu au moins 14/20 lors des tests comparatifs menés par l'association. Ce qui présente l'avantage de pouvoir le situer rapidement par rapport aux concurrents pourvu qu'ils aient également été testés.

Un logo attendu en rayon en novembre

Concrètement, cette note qui pourrait apparaître courant novembre 2016 si les fabricants sont intéressés, contient différentes informations. Outre le score lui-même, le client aura aussi sous les yeux la date de publication du test, le nombre de produits passés au crible, la fourchette de notes attribuées ainsi qu'une jauge permettant d'identifier en un coup d'oeil où se situe l'article par rapports aux autres produits. Quant aux critères pris en compte pour chaque test, ils sont consultables sur le site de l'association à la rubrique intitulée Comment nous testons". Pour aller plus loin, les résultats détaillés et l'avis du testeur seront cependant réservés aux seuls abonnés au site ou au magazine.  

Pour utiliser le logo, les marques doivent payer une licence facturée entre 4000 euros et 24.000 euros, selon qu'ils la destinent aux emballages, aux catalogues, aux sites, aux affiches ou aux spots sur petit ou grand écran. Afin de ne pas mettre en péril l'impartialité revendiquée de l'association (qui conduit des essais dans des laboratoires indépendants depuis 1961 sur des produits achetés de façon anonyme dans le commerce comme n'importe quel client), la gestion et la diffusion de la note est confié à un tiers, le Bureau Veritas Certification. 

Les royalties permettront en premier lieu de payer ce prestataire. Puis les éventuels excédents alimenteront le fonds de dotation qui a vocation à financer des projets au service de tous et gratuitement accessibles. Dans les cartons, on trouve par exemple des applications mobiles permettant de repérer des ingrédients indésirables dans les cosmétiques ou des observatoires de la ponctualité des transports ferroviaires.  

En vidéo

Label "Viandes de France" : pas facile pour les consommateurs de s’y retrouver dans les rayons

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Israël/Palestine : l'Onu craint "une véritable guerre"

Remontées mécaniques, parcs d'attractions, clubs libertins : les absurdités des réouvertures à venir

Traque dans les Cévennes : un homme armé toujours en fuite après un double meurtre

"On veut lui faire porter le chapeau", confie la sœur du tueur présumé d'Eric Masson

Nordahl Lelandais condamné à 20 ans de réclusion à perpétuité

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.