Le nombre des bénéficiaires de la prime d'activité en hausse de 52% : vérifiez si vous y êtes vous aussi éligible

Mon argent
DÉMARCHES - Le nombre de ménages touchant la prime d'activité a augmenté de 52% en un an, 4,1 millions de foyers en bénéficiant désormais, sous l'impulsion de la réforme élargissant ses conditions d'accès et augmentant son montant. Voici comment vérifier si vous y êtes éligible et effectuer votre demande, encore indispensable pour la toucher.

Son versement n'est pas encore automatique mais, déjà, ceux qui peuvent y prétendre sont toujours plus nombreux à effectuer les démarches pour la demander. La prime d'activité a ainsi été attribuée à 4,1 millions de foyers au premier trimestre 2019, pour un montant moyen de 173 euros par mois (contre 155 euros un an plus tôt), selon les chiffres communiqués ce lundi 5 août par la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf). Cela représente 52,2% de ménages bénéficiaires de plus qu'il y a un an, précise cet organisme chargé de son versement, soit 1,4 million de foyers supplémentaires en douze mois, selon nos calculs.  

Cette hausse est directement liée à la réforme de ce dispositif destiné aux travailleurs modestes dès leurs 18 ans, annoncée en décembre par Emmanuel Macron. Au plus fort du mouvement social des Gilets jaunes, le président de la République avait en effet annoncé un élargissement des plafonds d'éligibilité (jusqu’à 1,5 Smic, soit près de 1.800 euros, contre 1,3 auparavant) et une revalorisation de son montant pour les personnes touchant un revenu proche du Smic (bonification maximale de 90 euros pour eux). 


Une première vague d'environ 300 millions de nouveaux bénéficiaires s'était ainsi inscrite dès décembre, avant même que cette mesure d'urgence économique et sociale entre en vigueur en janvier, avec un effet sur les sommes versées début février (au titre du mois précédent). Jusque là, le taux de non recours était estimé à environ 30%, que ce soit en raison d'une méconnaissance du dispositif, de difficultés administratives empêchant l'aboutissement de la demande ou encore d'absence pure et simple de démarches pour diverses raisons. 

Puis le gros des troupe, environ 900.000 foyers, avait rejoint le dispositif début 2019, selon un premier bilan communiqué en avril par la Cnaf. Une petite moitié de ces nouveaux bénéficiaires n'avait auparavant pas le droit à la prime en raison de revenus un peu trop élevés pour les critères initiaux. Le montant moyen de leur prime équivalait alors à 60 euros en début d'année. Le reste, une large moitié des nouveaux allocataires, était pour sa part constitué de foyers qui auraient déjà eu droit à cette aide avant la réforme mais n'en avait pas fait la demande. Pour eux, la somme moyenne s'est élevée à 175 euros. Les foyers qui bénéficiaient déjà de la prestation ont quant à eux perçu 52 euros de plus qu'avant la revalorisation.


L'étape d'après pour améliorer davantage le dispositif ? "A partir de 2020, nous ferons en sorte que ces versements soient automatiques sur la base des ressources déclarées de la famille", avait expliqué fin décembre la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn lors d'un déplacement dans une Caf parisienne couvert par les médias. En attendant que ce projet devienne réalité, il appartient aux bénéficiaires potentiels de se faire connaître de leur caisse. 

La marche à suivre pour effectuer une demande à la Caf

Concrètement, les démarches sont à effectuer en ligne et sont censées prendre 10 à 15 minutes. 

• Grâce au simulateur de prime d'activité disponible sur Caf.fr, il convient d'abord d'estimer votre éligibilité et le montant auquel vous pourriez avoir droit.

• Pour vous inscrire, c'est également sur le site de la Caf (cliquez ici). Il est conseillé d'avoir sous la main :

- votre numéro de sécurité sociale, votre avis d'imposition de l'année précédente

- le montant des ressources de votre foyer pour les trois derniers mois 

- votre relevé d’identité bancaire (Bic-Iban)

• Une fois que vous aurez saisi toutes les informations et validé votre demande, un accusé de réception vous est envoyé par mail. 

• Après examen de votre dossier, si la demande est fondée, vous obtiendrez une notification d'attribution pour trois mois. Une fois le versement déclenché, vous devrez effectuer une déclaration de revenus et de situation tous les trois mois. 


A noter que les travailleurs relevant du régime social agricole doivent pour leur part effectuer leurs démarches auprès de la Mutualité sociale agricole (MSA).

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter