La taxe sur les cabanons de jardin risque d’augmenter fortement cette année

DirectLCI
MAUVAISE NOUVELLE - L'impôt "abri de jardin" instauré en 2012, qui touche toutes les opérations de construction, pourrait fortement augmenter cette année pour de nombreux contribuables.

Alors que le gouvernement s'attaque à la taxe d'habitation, la taxe "abri de jardin" ou taxe "d'aménagement", qui s'applique sur la construction d'un abri de jardin, d'une véranda ou d'une piscine, va être revalorisée au 1er janvier 2018. 


En effet, d'après un arrêté publié au Journal officiel le 10 janvier, la valeur forfaitaire qui sert de base de calcul à la "taxe d'aménagement", instaurée en 2012, a été revue à la hausse d'environ 3%. Désormais, ce montant s’élève à 726 € le mètre carré hors Île-de-France (contre 705 € en 2017) et à 823 € le mètre carré en Île-de-France (contre 799 € en 2017). 

En vidéo

En France, avoir un jardin impose certaines règles

La taxe d'aménagement a été instituée par la loi de finances rectificative de 2010 et est appliquée depuis 2012. Elle n'est réclamée qu'une seule fois et est payable en deux fois (ou en une fois en dessous de 1.500 euros). Problème : elle est méconnue, si bien qu'il arrive que les contribuables concernés apprennent son existence lorsqu'ils reçoivent un courrier du Trésor public.


Ainsi, installer une cabane de plus de 5 mètres carrés dans votre jardin ou même une piscine (également soumise à cette taxe) peut vous coûter cher. Pour connaître le montant de votre imposition, reste encore à connaître le taux d’imposition fixé par votre collectivité locale. 

La question que tout le monde se pose : où va cet argent ? Sachez que les sommes récoltées sont destinées aux collectivités territoriales. Elles doivent servir à financer les équipements publics et l'aménagement des espaces naturels sensibles notamment.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter