L'année 2015 se présente bien à Toulouse

L'année 2015 se présente bien à Toulouse

Bonne santé économique, prix raisonnables et taux d’intérêt au beau fixe sont autant de facteurs qui devraient inciter les Toulousains à investir.

Tous les indicateurs sont au vert pour que le marché se maintienne à Toulouse l’an prochain, selon Me Philippe Pailhès, notaire spécialiste de l’immobilier.

Premier élément positif, des taux d’intérêt exceptionnellement peu élevés. "Ils ont encore chuté cet été et sont au plus bas. Je vois mal comment ils pourraient descendre encore. Pour un emprunt sur quinze ans avec apport, il faut compter entre 1,8% et 2,5% d’intérêt, et environ 3% pour vingt ans sans apport. Ces taux solvabilisent de nombreux ménages, et il n’y a aucune raison de penser qu’ils pourraient remonter en 2015", souligne Me Pailhès.

Autre bon point pour Toulouse, la ville affiche des prix relativement bas en comparaison des autres grandes villes françaises de taille et de rayonnement comparables. "Si on prend simplement l’exemple de Bordeaux, la ville était moins chère que Toulouse, il y a quelques années. Aujourd’hui, les prix du mètre carré y sont 20% plus élevés et devraient continuer à monter avec l’arrivée de la LGV [ligne à grande vitesse, ndlr]."

Jusque-là épargnée par la crise

Le prix moyen de l’immobilier bordelais est compris entre 3.000 et 3.500 euros le mètre carré, quand celui de Toulouse est de 2.500 euros. "Toulouse est une ville où il y a une offre diversifiée à des prix abordables", reprend Me Pailhès. "L’enveloppe moyenne pour les couples qui achètent dans la première couronne est aujourd’hui de 250.000 euros pour une maison. Et même le centre-ville est en train de revenir à la raison avec des prix qui ont cessé de flamber." Ces tarifs raisonnables combinés aux taux historiquement bas peuvent permettre aux ménages d’acheter sereinement.

Enfin, la santé économique de la Ville rose en fait un secteur sain pour investir. "Tant qu’Airbus se porte bien, nous n’avons pas grand-chose à craindre. L’investissement immobilier est essentiellement psychologique, nous sommes jusqu’à présent plutôt épargnés par la crise, ce qui est très favorable pour le marché." L’année 2015 devrait donc être bien orientée à nouveau pour les volumes de ventes. "Il ne faut cependant pas espérer de baisses de prix importantes", précise Me Pailhès. Inutile, donc, d’être trop attentistes pour les investisseurs.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : des vols spéciaux pour rapatrier en France les personnes bloquées au Maroc

Joséphine Baker : quand un cercueil entre vide (ou presque) au Panthéon

EN DIRECT - Candidature d'Éric Zemmour : le polémiste sera l'invité du 20h de TF1 mardi

Covid-19 : une étude confirme l'efficacité du rappel vaccinal pour contenir les hospitalisations de la 5e vague

Covid-19 : "Il est légitime de prendre des précautions" face au variant Omicron, explique le Pr Alain Fischer sur LCI

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.