Le billet de 500 euros disparaîtra le 27 janvier

Le billet de 500 euros disparaîtra le 27 janvier

Mon argent
DirectLCI
AU REVOIR - Peu utilisé, le billet de 500 euros va tirer sa révérence. A partir du 27 janvier 2019, 17 des 19 banques centrales européennes n’en émettront plus. Seule l’Allemagne et l’Autriche continueront jusqu’en avril. Le billet de 500 euros ne représentait que 2,4% des billets en circulation et avait la mauvaise réputation de faciliter les activités illicites.

Adieu billet violet ! Dès le 27 janvier 2019, la banque de France ainsi que 16 des 18 autres banques centrales de la zone euro vont cesser d’émettre les coupures de 500 euros, a annoncé la Banque centrale européenne (BCE). La décision avait été prise en mai 2016 et devait entrer en vigueur vers la fin 2018. La date de fin d’émission est désormais fixée.


Ne représentant qu’à peine 2,4% des billets en euros en circulation, le billet de 500 euros a longtemps été vu d’un mauvais œil par les autorités qui l’accusaient de faciliter les activités illégales, notamment les trafics en tous genres. L’Autriche et l’Allemagne, où la population reste très attachée à l’utilisation des pièces et billets, disposent d’un délai supplémentaire jusqu’au 26 avril afin d'assurer "une transition harmonieuse et pour des raisons logistiques". A cette date, plus aucune banque centrale européenne ne produira la coupure violette.

261 milliards en circulation

Les coupures de 500 euros actuellement en circulation restent "légales et pourront par conséquent continuer à être utilisées comme moyens de paiement", a précisé la BCE. Elles peuvent être échangées auprès des banques centrales de la zone euro sans limite de temps.


Selon les dernières statistiques de la BCE publiées en novembre dernier, les billets de 500 euros représentent actuellement environ 261 milliards d'euros en circulation pour près de 521 millions de coupures. En pratique, les derniers billets de 500 ont été fabriqués en 2014. Depuis, la demande est couverte par les billets en circulation et en stock.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter