Le coronavirus affole les marchés financiers : comment limiter la casse ?

Le coronavirus affole les marchés financiers : comment limiter la casse ?
Mon argent

CONSÉQUENCES - L’épidémie de coronavirus qui a débuté en Chine gagne peu à peu le monde entier. La situation en France et en Europe est particulièrement alarmante et a donné lieu à des mesures de confinement inédites.

La crise sanitaire a entraîné une crise financière et les différentes places boursières souffrent aussi du virus. Les conséquences sur l’économie et sur les placements des particuliers sont réelles. Découvrez notre état des lieux des marchés, les raisons de la crise, les conséquences sur vos placements et les solutions pour protéger son portefeuille.

Ce qu’il faut savoir sur la crise

Le prix des actions oscille en fonction de l’offre et de la demande. Plus il y a d’acheteurs, plus les prix grimpent. Plus les investisseurs revendent leurs titres en masse, plus les cours baissent. S’il est tout à fait normal de constater une certaine volatilité des cours de Bourse, celle que nous connaissons actuellement est spectaculaire. 

Il est fréquent que des « corrections » aient lieu. Ce terme désigne une baisse du cours des actions de l’ordre de 10 % et ce phénomène intervient presque tous les ans. En revanche, une « crise » qui désigne une baisse des cours de plus de 20 %, intervenant rapidement suite à un « krach » est moins fréquente. C’est le cas aujourd’hui puisqu’en moins de 3 semaines, le CAC 40 a chuté de plus de 30 %. 

Si nous sommes aujourd’hui dans un marché baissier, la situation est cependant inédite puisque la crise financière est due à une crise sanitaire. Les marchés financiers anticipent une baisse de la croissance mondiale due à l’épidémie qui engendre un ralentissement de l’activité économique (usines à l’arrêt, magasins fermés, etc.). 

Vous voulez tout connaître des conséquences du covid19 sur vos placements ? Consultez notre dossier complet sur l’impact de l’épidémie sur les marchés financiers.

Nos conseils pour limiter la casse

Vous avez des actions en portefeuille et souhaitez limiter les dégâts ? Il pourra être judicieux de se débarrasser des titres les plus risqués. Cependant, dans l’immense majorité des cas, mieux vaut ne rien faire et attendre que l’orage passe. 

Pour les sociétés présentant de bons fondamentaux, une fois la crise sanitaire passée, les cours pourraient à nouveau grimper rapidement, avec un phénomène de rattrapage. Il en est de même pour le cours de l’or qui a enregistré une baisse ces dernières semaines mais qui, dans un contexte de raréfaction de l’offre à long terme, devrait augmenter une fois la crise passée.

Envie d’en savoir plus ? Lire aussi notre dossier Correction Boursière : que faire face à un krach

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

L’info en plus : envisager ses placements sur le long terme

Alors peut-on profiter de la crise pour acheter des actions et matières premières à bas coût ? Oui mais avec précaution ! D’abord, envisagez vos placements sur le long terme. Il est très risqué d’acheter des actions aujourd’hui pour les revendre dans 6 mois en espérant les céder plus cher que ce qu’elles ont coûté à l’achat. 

Il convient toujours de ne pas se précipiter et d’investir progressivement sur les marchés pour lisser le risque. Mieux vaut investir de petites sommes, régulièrement, pendant des années. En effet, on ne sait pas jusqu’où et jusqu’à quand les marchés peuvent baisser et combien de temps sera nécessaire pour retrouver des niveaux comparables à ceux d’avant crise. Enfin, veillez à toujours diversifier votre patrimoine et donc à ce que les actions ne représentent pas une part trop importante de votre capital financier. 

Envie d’investir ? Retrouvez nos conseils et ebooks gratuits pour débuter.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : le vaccin AstraZeneca/Oxford efficace à 70%, assure son fabricant

Vers la fin de l’attestation de déplacement pour Noël ?

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

"L’eau ça mouille… " : quand Monoprix ridiculise les restrictions dans les rayons

Infox : non, la réforme des retraites n'a pas été adoptée !

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent