Le permis de conduire à 35 euros de l'heure

Mon argent

AUTO-ÉCOLE - Ornikar lance son service de leçons de conduite à 35 euros de l'heure avec des moniteurs diplômés. Le principe : louer une voiture à double commande avec l'enseignant dedans. Explications.

Des leçons de conduite facturées jusqu'à 30% de moins que dans les grandes villes, c'est ce que propose Ornikar  depuis ce mardi 1er septembre 2015. La start-up joue les intermédiaires entre les élèves et les moniteurs indépendants diplômés d'Etat.

L'astuce consiste à louer les voitures à double commande de ces enseignants et de profiter de leur présence à bord pour apprendre à conduire ou se remettre à niveau. Le tarif tourne autour de 34,90 euros de l'heure, contre 55 euros en moyenne à Paris et 40 euros dans les grands villes de province.

Belles économies à la clef

A la clef, de belles économies à faire quand on sait que le coût du permis s'élève en moyenne à 1600 euros et peut aller jusqu'à 3000 euros pour ceux qui échouent au premier passage, selon les données du gouvernement . "Nous sommes dans les clous", assure à metronews Coralie Hsieh, responsable de la communauté Ornikar . "Nous signons des contrats de partenariat avec les moniteurs – qui ont leur propre véhicule et ont créé leur société  –  et nous les mettons en relation avec les élèves", insiste-t-elle.

EN SAVOIR + >>  Ornikar : le service en ligne qui veut dépoussiérer l'auto-école

L'élève réserve et paie ses heures en ligne. Pour accéder au service, deux conditions : il doit non seulement avoir obtenu son code (pour lequel une formule à 49,90 euros tout compris est également proposée sur le site) mais aussi s'être inscrit en préfecture pour passer l'examen de permis de conduire en candidat libre. "Une démarche gratuite mais pour laquelle nous l'accompagnons", détaille la porte-parole de la start-up.

"On voit très vite la déviance possible"

Jean-Sébastien Coppin, président de l'association "Les rubans verts", prévient dans une lettre ouverte que les enseignants payés à l'heure risquent d'être tentés de garder l'élève le plus longtemps possible : "Dans une auto-école traditionnelle, l'enseignant a le même salaire que les élèves prennent 20 ou 100 heures de formation. Son seul intérêt est donc de donner le niveau au candidat. C'est lui qui décide si ce dernier peut se présenter à l'examen avec un maximum de chance de décrocher le permis de conduire. Avec un enseignant indépendant, l'affaire est différente. Son salaire dépendra directement du nombre d'heures qu'il facturera! On voit très vite la déviance possible et c'est le candidat qui sera le premier pénalisé sans aucun recours possible." 

Pour l'heure, les leçons de conduite ne sont possibles qu'à Nantes. Mais "à court terme, nous comptons également proposer le service à Bordeaux, Agen, Poitiers et d'autres villes encore où les délais d'attentes pour passer le permis en candidat libre sont raisonnable", annonce-t-elle. La loi Macron, qui vise à réduire l'attente pour passer cet examen, devrait faire les beaux jours d'Ornikar.

EN SAVOIR + 
>>  Changer d'auto-école : le transfert de dossier gratuit
>> Oreillette, alcoolémie, prix du parking... : ce qui change au volant

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter