Leclerc lance ce jeudi son offre d’électricité à prix cassés

Leclerc lance ce jeudi son offre d’électricité à prix cassés

DirectLCI
GUERRE DES PRIX - Le numéro un de la distribution alimentaire en France, qui a fait des prix bas sa marque de fabrique, s'apprête à garantir, pendant un an, un rabais de 10% ou 20% par rapport au tarif réglementé d'EDF.

Trente ans après s'être attaqué au carburant, Michel Edouard Leclerc entend conquérir un nouveau marché : l'électricité. Le numéro un de la distribution alimentaire en France lance ce jeudi une offre garantissant un rabais de 10% ou 20% par rapport au tarif réglementé d'EDF. Objectif ? Conquérir trois millions de clients d'ici à la fin 2025, soit environ 10% du marché français. "Notre engagement, c'est d'être le moins cher du marché", a déclaré le président du groupement de distributeurs indépendants à Reuters, précisant avoir pour"objectif clair" de prendre des parts de marché à ses concurrents en sacrifiant ses marges.


Dans le détail, la réduction sur la facture d'électricité, valable sur une année, atteint 20% sur le tarif classique à condition de convertir le rabais obtenu en bons d'achats à dépenser dans les enseignes Leclerc évidemment. Faute de quoi, la baisse sera limitée à 10%.

Le distributeur entend ainsi fidéliser ses clients mais aussi en attirer de nouveaux, dans un marché français de la distribution miné par la concurrence, la guerre des prix et la menace d'Amazon. Cette offre lui permet aussi d'économiser sur les coûts d'acquisition des clients.


"Nous cherchons clairement à satisfaire et à privilégier une clientèle qui nous connait déjà", a précisé Michel-Edouard Leclerc, pour qui il existe "une prime aux distributeurs qui proposent dès maintenant une offre dans un marché qui va aller croissant". Pour rappel, le distributeur compte plus de 18 millions de clients, dont 14,2 millions de porteurs de cartes, a-t-il précisé.

Moins 100.000 clients par mois pour EDF

Leclerc n'est pas le premier groupe de distribution à se lancer dans la fourniture d'électricité. Il y a un an, Cdiscount, filiale de commerce en ligne de Casino, avait enclenché le pas revendiquant pour sa part des tarifs de 15% inférieurs aux tarifs réglementés. Grâce à leurs offres moins chères que les tarifs réglementés fixés par l'Etat et appliqués aux clients d'EDF, les distributeurs alternatifs d'électricité comme Engie, l'italien Eni ou encore Total ont gagné des parts de marché ces dernières années en France. Et c'est dire si le coût est rude pour EDF qui perd près de 100.000 clients par mois sous la poussée de ces nouveaux acteurs.


D'après les chiffres de la Commission de régulation de l'énergie (CRE), la part de marché d'EDF sur le segment des clients particuliers a reculé à 81% environ à la fin mars 2018, contre 85% un an plus tôt. Près de 6 millions de foyers français auraient déjà fait le choix de réduire leur facture avec les offres alternatives.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter